Rechercher
Rechercher

Neutralité

Raï : J'appellerai à un dialogue n'excluant personne

"La neutralité est ce qui ferait du Liban un Etat indépendant, à l'écart des conflits extérieurs", affirme l'uléma chiite Ali el-Amine, connu pour ses positions contre le Hezbollah.

Raï : J'appellerai à un dialogue n'excluant personne

Le patriarche maronite Mgr Béchara Raï, recevant le 22 juillet 2020 à Dimane l'uléma chiite Ali el-Amine. Photo Ani

Le patriarche maronite Mgr Béchara Raï, qui plaide sans relâche depuis plusieurs semaines en faveur de la neutralité du Liban, a indiqué mercredi qu'il appellera à un dialogue sur ce sujet n'excluant personne, ajoutant que "la neutralité est une part essentielle de la genèse et de l'histoire libanaise".

"J'appellerai à un dialogue inclusif n'excluant personne", a déclaré le prélat lors d'un entretien à Dimane, siège d'été du patriarcat maronite, avec le député Forces libanaises Antoine Habchi, selon des propos relayés par l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). "La neutralité est une part essentielle de la genèse et de l'histoire libanaise", a-t-il également souligné.

De son côté, M. Habchi a exprimé son soutien à la position de Mgr Raï concernant "la libération de la légitimité et la neutralité du Liban", dans une pique dirigée contre le Hezbollah, que le patriarche a récemment nommément critiqué. "La neutralité est une planche de salut pour le Liban (...) Nous espérons que la neutralité soit la porte de sortie de crise pour le Liban afin qu'il puisse revoir ses relations avec le monde entier", rappelant que "le Liban a toujours su tisser des relations avec son voisinage et bâti sa prospérité grâce à sa neutralité".

Le prélat a également reçu l'uléma chiite Ali el-Amine, connu pour ses positions contre le Hezbollah. "La neutralité est ce qui ferait du Liban un Etat indépendant, à l'écart des conflits extérieurs. Ce que l'on entend par neutralité, c'est un pays qui impose sa souveraineté et son autorité sur l'ensemble de son territoire, et une référence pour l'ensemble des catégories, des forces et des partis politiques", a déclaré l'uléma à l'issue de son entretien, dénonçant "la logique de la majorité et du nombre".

Lire aussi

Quelles chances pour un dialogue autour de la neutralité du Liban ?

Depuis ses récentes prises de position, le patriarche Raï est la cible de fortes critiques, notamment de la part de dignitaires chiites proches du Hezbollah, comme le chef du Conseil supérieur chiite Abdel Amir Kabalan et le mufti jaafarite, cheikh Ahmad Kabalan. Dans le même temps, une violente campagne sur Twitter a été lancée contre Mgr Raï, sous l’appellation "Raï (parrain) des agents", menée selon des analystes par des proches du parti chiite.

"S'en prendre à des symboles et à des dignitaires religieux par des propos provocateurs ne va dans le sens que de davantage de fragmentation", peut-on lire dans un communiqué publié dans la journée par le bureau des médias du Courant patriotique libre, mettant en garde contre la "sédition".

Ces derniers jours, les FL ont entrepris de nombreux contacts pour développer et concrétiser l’initiative du prélat. Ainsi, une délégation de la formation de Samir Geagea s'est entretenue dans la journée avec le mufti de la République, cheikh Abdel Latif Deriane, dans le cadre d'une tournée des personnalités politiques et religieuses destinée à concrétiser l’initiative du patriarche maronite. "Nous avons besoin d'éloigner le Liban des conflits, et concentrer tous nos efforts sur les réformes et le sauvetage du Liban. Les réformes, la neutralité, le respect de la légitimité internationale constituent des portes d'entrée essentielles pour relever le pays", a déclaré l'ancien ministre FL Ghassan Hasbani à l'issue de cet entretien à Dar el-Fatwa. "Le concept de neutralité est très large et peut être discuté. Il se base sur la non-ingérence dans les conflits des autres, la rupture des liens avec les axes, le maintien de l'ouverture du Liban sur la communauté internationale sur des bases constitutionnelles libanaises", a-t-il ajouté.


Le patriarche maronite Mgr Béchara Raï, qui plaide sans relâche depuis plusieurs semaines en faveur de la neutralité du Liban, a indiqué mercredi qu'il appellera à un dialogue sur ce sujet n'excluant personne, ajoutant que "la neutralité est une part essentielle de la genèse et de l'histoire libanaise"."J'appellerai à un dialogue inclusif n'excluant personne", a déclaré le prélat...

commentaires (2)

ALI EL AMINE UN ULEMA DE LA DIGNITE ET DE L,APPARTENANCE NATIONALE. IL NE PEUT QU,ETRE D,ACCORD AVEC LA NEUTRALITE AVEC TOUT SON SENS COMPLET COMME EXPLIQUE PAR LUI DU LIBAN.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

19 h 45, le 22 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • ALI EL AMINE UN ULEMA DE LA DIGNITE ET DE L,APPARTENANCE NATIONALE. IL NE PEUT QU,ETRE D,ACCORD AVEC LA NEUTRALITE AVEC TOUT SON SENS COMPLET COMME EXPLIQUE PAR LUI DU LIBAN.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 45, le 22 juillet 2020

  • Courage Éminence

    Eleni Caridopoulou

    17 h 37, le 22 juillet 2020