Rechercher
Rechercher

Politique - Neutralité du Liban

Baha' Hariri affiche son "soutien absolu" aux positions de Raï

L'homme d'affaires critique le Hezbollah, qu'il accuse de vouloir "détruire l'identité du pays, dans l'intérêt des régimes syrien et iranien".

Baha' Hariri affiche son

Le frère du leader du courant du Futur Saad Hariri, Baha' Hariri. Photo DR

Baha' Hariri, homme d'affaires et frère de l'ancien Premier ministre Saad Hariri, a affiché vendredi son "soutien absolu" aux propos du patriarche maronite, Béchara Raï, concernant l'importance d'assurer la neutralité du Liban. Dans un communiqué, M. Hariri a annoncé qu'il était prêt à œuvrer aux côtés du dignitaire maronite afin que le Liban "redevienne une nation libre et indépendante". "Nous mettons nos capacités au service de cette prise de position de Bkerké, notamment concernant l'ouverture de Beyrouth vers tous les pays, autant à l'Ouest qu'à l'Est, à l'exception d'Israël", a ajouté l'homme d'affaires libanais. Il a encore critiqué le Hezbollah, qu'il a accusé de vouloir "détruire l'identité du pays, dans l'intérêt des régimes syrien et iranien", saluant le fait que le patriarche "ne peut pas se taire" face à cela. 

Depuis plusieurs mois, Baha' Hariri prend fait et cause pour la contestation contre le pouvoir, critique le gouvernement de Hassane Diab, parrainé par le Hezbollah et ses alliés, et se pose en alternative pour reprendre le leadership sunnite. 

Lire aussi

La querelle entre Bkerké et le Hezbollah s’amplifie

De son côté, le patriarche maronite multiplie depuis deux semaines les appels à la neutralité du Liban et ses critiques à l'encontre de la majorité au pouvoir, et implicitement du Hezbollah. Jeudi, il a clairement accusé, dans une interview accordée à un site du Vatican, le parti chiite d'imposer sa "mainmise sur la politique et le gouvernement" et d'entraîner le Liban dans des guerres. Les prises de positions de Mgr Raï sont saluées par les figures politiques d'opposition et plusieurs chancelleries.

Jeudi, Saad Hariri avait lui aussi apporté son soutien au patriarche, rappelant qu'il était nécessaire que "nous nous distancions de tous les conflits dans la région". "C'est ce que j'appelle la neutralité", a-t-il souligné, dans une critique implicite du Hezbollah impliqué militairement dans le conflit syrien aux côtés du régime de Bachar el-Assad. "Dire que nous respectons la distanciation doit se traduire en actes. Nous payons le prix de l'escalade régionale entre les Etats-Unis et l'Iran, et c'est à partir de là qu'il faut comprendre les propos du patriarche maronite Béchara Raï", avait-il ajouté.

Dans la journée, Mgr Raï a présidé une messe en l'église Sainte Marina, dans la vallée de Qannoubine, en présence de l'ambassadeur de France au Liban, Bruno Foucher. "Nous exprimons nos remerciements à la France, au président (Emmanuel Macron) et à ses collaborateurs (...) La France a toujours été à nos côtés ; elle n'a jamais été absente", a déclaré le patriarche en français, saluant "l'amitié" franco-libanaise. A cette occasion, le patriarche a de nouveau plaidé en faveur de la neutralité du Liban. "Nous espérons tous pouvoir, avec tous les Libanais, vivre la joie de la neutralité que désirent tous les Libanais comme porte d'entrée vers le salut", a-t-il déclaré. Et d'ajouter :"Aujourd'hui, nous prions pour que nous pussions vivre cette célébration". Notamment par la voix du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, Paris a exhorté à plusieurs reprises ces derniers jours Beyrouth à accélérer les réformes dont la mise en œuvre conditionne l'aide internationale sollicitée par les autorités libanaises.

Baha' Hariri, homme d'affaires et frère de l'ancien Premier ministre Saad Hariri, a affiché vendredi son "soutien absolu" aux propos du patriarche maronite, Béchara Raï, concernant l'importance d'assurer la neutralité du Liban. Dans un communiqué, M. Hariri a annoncé qu'il était prêt à œuvrer aux côtés du dignitaire maronite afin que le Liban "redevienne une nation libre et...
commentaires (7)

Encore du bla bla, parler pour rien dire! Il vient faire le beau après avoir laissé son frère seul en première ligne, prendre des claques sur le plan politique et surtout financier... Il prend les libanais pour des cons!

Alexandre Husson

23 h 22, le 17 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Encore du bla bla, parler pour rien dire! Il vient faire le beau après avoir laissé son frère seul en première ligne, prendre des claques sur le plan politique et surtout financier... Il prend les libanais pour des cons!

    Alexandre Husson

    23 h 22, le 17 juillet 2020

  • Bravo Mr Baha Hariri .. au moins vous avez le courage de vos convictions pas comme votre frère ... il a certe un très bon cœur .. mais il plie l’échine presque à chaque fois ... c’est dommage

    Bery tus

    22 h 05, le 17 juillet 2020

  • Des belles paroles que je partage mais ..... J'ai peur pour le Patriarche ils peuvent le Faire taire comme Rafic Hariri

    Eleni Caridopoulou

    16 h 38, le 17 juillet 2020

  • INUTILE numéro deux : on verra ! Magouilleur: pas de doute ,courtisan avant garde des commerçants de DIEU sans doute et Salut les copains : Yalla HOULA HOULA HOP. vivement reconstruisons notre Liban .......

    aliosha

    16 h 35, le 17 juillet 2020

  • afin que le Liban "redevienne une nation libre et indépendante"( baha hariri). si vous voulez que le liban devient indépendent il faut oeuvrer que tous ceux qui ont pillé le liban rendent l argent au peuple pas seulement les armes

    youssef barada

    15 h 16, le 17 juillet 2020

  • Un rêve inaccessible malheureusement

    Marie-Hélène

    15 h 09, le 17 juillet 2020

  • IL FAUT QUE L,ARMEE PRENNE LE POUVOIR, DISSOLVE TOUTES LES MILICES ET LES DESARME ET MENE LE PAYS VERS DES LEGISLATIVES ET UNE NOUVELLE REPUBLIQUE A L,IMAGE DE LA SUISSE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 24, le 17 juillet 2020

Retour en haut