Rechercher
Rechercher

Politique - Homélie patriarcale

La neutralité, garantie de pérennité, plaide l’Église maronite

Tel est le message central qu’il faut tirer de l’extraordinaire plaidoirie que le patriarche maronite a prononcée dimanche en guise d’homélie dominicale.

La neutralité, garantie de pérennité, plaide l’Église maronite

Le patriarche Béchara Raï. Service photo de Bkerké

Sur quels horizons donnent les quatre constantes formulées dimanche par le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï dans son homélie ? Selon une source bien informée proche du patriarche, l’aspiration à une « neutralité » du Liban garantie internationalement figure au cœur de ce que l’Église maronite va se donner les moyens d’atteindre, en procédant à une escalade graduelle de son discours et en lui ralliant des voix venues d’autres communautés. « C’est pourquoi, précisent ces sources, l’homélie de dimanche ne doit pas être considérée comme une déploration de plus, mais a pour vocation de devenir un discours fondateur. »

Quelles sont ces quatre constantes formulées par le chef de l’Église maronite ? En résumé, le patriarche Raï a demandé au chef de l’État que soit « brisé le siège imposé (…) à la libre décision nationale ». En clair, il a demandé que la souveraineté de l’État soit rétablie de fait, et non pas nominalement. Il a appelé ensuite l’ONU, la communauté internationale et la communauté arabe à prendre acte et à garantir la « neutralité » du Liban. Le patriarche a dénoncé en troisième lieu toute une classe politique responsable de l’effondrement économique du Liban et dissimulant sa part de responsabilité dans cet effondrement et demandé, en dernier point, la protection du soulèvement populaire du 17 octobre et condamné le harcèlement judiciaire et policier des activistes par les services de sécurité.

Lire aussi

Raï presse Aoun de « briser le siège imposé à la libre décision nationale »

« Pour la première fois, assure la source citée, le discours du patriarche reflète une aspiration à un changement national. Il faut empêcher que cette aspiration ne soit récupérée par un camp ou l’autre. » Et de préciser que, par exemple, le patriarche Raï ne demande pas spécifiquement la chute du gouvernement, il vise tout l’establishment politique et va au-delà du désarmement du Hezbollah, qui figure comme un détail dans une vision d’ensemble. « Mais une chose est sûre, il n’est plus question de se taire, commente un évêque maronite qui demande à garder l’anonymat. Voilà des années qu’on nous demande de dire, le plus clairement possible, ce que nous voulons. Nous avons décidé de le faire, et si le patriarche va à Rome, il s’y rendra avec un dossier bien bétonné. » Signalons que contrairement à ce que nous avons signalé hier, aucun voyage à Rome du patriarche n’est programmé pour le moment.Pour l’ancien député Farès Souhaid, l’homélie de dimanche marque « un grand tournant dans la vie nationale et dans celle de l’Église. C’est le retour sur le devant de la scène d’un patriarche qui s’était un peu éclipsé pour permettre à certaines figures politiques et aux partis représentatifs des chrétiens de faire leurs preuves ». « Avec la baisse d’audience de ces personnalités et des partis chrétiens, ajoute le responsable du Rassemblement de Saydet el-Jabal, l’Église a décidé de reprendre sa place comme garante de la pérennité d’un Liban qu’elle a contribué à créer voilà un siècle. Le patriarche a parlé d’une légalité hypothéquée, et il sait bien que le Liban ne peut rester en vie s’il y a un second État enkysté en son sein et l’épuisant économiquement et politiquement, se substituant au chef de l’État comme grand décideur de sa politique. »

On assure, de source ecclésiastique, qu’il s’agit d’une pure coïncidence si l’homélie patriarcale intervient alors que le ministre des Affaires étrangères, Nassif Hitti, est en déplacement à Rome. Ce dernier sera reçu aujourd’hui par le cardinal Paul Gallagher, secrétaire aux relations extérieures de l’État du Vatican. Il serait tout à fait improbable que les deux hommes ne s’entretiennent pas de l’extraordinaire télescopage de crises qui se sont abattues en 2019 sur le Liban, sans parler de l’écho interne que pourront avoir les énigmatiques bombardements de sites nucléaires iraniens et le compte à rebours pour l’annexion par Israël d’une partie de la Cisjordanie.


Sur quels horizons donnent les quatre constantes formulées dimanche par le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï dans son homélie ? Selon une source bien informée proche du patriarche, l’aspiration à une « neutralité » du Liban garantie internationalement figure au cœur de ce que l’Église maronite va se donner les moyens d’atteindre, en procédant à une...

commentaires (3)

En écoutant cette Homélie dominicale prononcée de façon magistrale par le Patriarche Rai, je fus saisi d'une émotion particulière, car je me suis rappelé que deux mois après son intronisation, je lui avais soumis un projet en plusieurs points, dont principalement: '' La NEUTRALITE Permanente du Liban''! Les efforts, que mes amis et moi, avions entrepris en solitaire dans cette voie, depuis vingts ans, verraient-ils enfin le jour,? Est-ce-que la demande d'enregistrement de notre Associacion:" RASSEMBLEMENT POUR LA NEUTRALITE ET LA PAIX AU LIBAN", enregistrée près le Ministère de L'Intérieur, le 28/11/2016, et encore bloquée à ce jour, par la représentante du blnôme chiite, pourra-t-elle être enfin agréée? Espérons que cet appel important du Patriarche aura des suites positives et marquera l'Histoire de ce pays d'une pierre blanche, celle de la Paix et de la Neutralité!

Salim Dahdah

12 h 11, le 07 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • En écoutant cette Homélie dominicale prononcée de façon magistrale par le Patriarche Rai, je fus saisi d'une émotion particulière, car je me suis rappelé que deux mois après son intronisation, je lui avais soumis un projet en plusieurs points, dont principalement: '' La NEUTRALITE Permanente du Liban''! Les efforts, que mes amis et moi, avions entrepris en solitaire dans cette voie, depuis vingts ans, verraient-ils enfin le jour,? Est-ce-que la demande d'enregistrement de notre Associacion:" RASSEMBLEMENT POUR LA NEUTRALITE ET LA PAIX AU LIBAN", enregistrée près le Ministère de L'Intérieur, le 28/11/2016, et encore bloquée à ce jour, par la représentante du blnôme chiite, pourra-t-elle être enfin agréée? Espérons que cet appel important du Patriarche aura des suites positives et marquera l'Histoire de ce pays d'une pierre blanche, celle de la Paix et de la Neutralité!

    Salim Dahdah

    12 h 11, le 07 juillet 2020

  • PATRIARCHE RAI NE MESUREZ PLUS VOS MOTS, LAISSEZ-LES SORTIR ET S,EXPRIMER FRANCHEMENT EN NOMMANT. IL NE FAUT PAS MENAGER LES CRIMINELS.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    11 h 02, le 07 juillet 2020

  • Le patriarche RAI un cardnal courageux aux cotes du peuple libanais souffrant.....

    HABIBI FRANCAIS

    10 h 36, le 07 juillet 2020

Retour en haut