Rechercher
Rechercher

Liban

Levée du couvre-feu instauré depuis fin mars pour lutter contre le coronavirus

Dix nouveaux cas de contamination au Covid-19 détectés ces dernières 24 heures, dont cinq dans la banlieue sud de Beyrouth.

Levée du couvre-feu instauré depuis fin mars pour lutter contre le coronavirus

Un agent sanitaire en combinaison de protection préparant le matériel nécessaire pour faire passer des tests PCR aux passagers arrivant à l'AIB, le 1er juillet 2020. Photo Joao SOUSA

Alors que le Liban a rouvert mercredi son seul aéroport après plusieurs mois de fermeture, le ministre de l'Intérieur a annoncé mercredi la levée du couvre-feu instauré fin mars dans le cadre de la mobilisation générale décrétée pour lutter contre la coronavirus dans le pays qui a enregistré dix nouveaux cas de contamination ces dernières 24 heures.

Une circulaire publiée dans la journée et signée par Mohammad Fahmi indique également que les administrations publiques et entreprises privées pourront donc à nouveau fonctionner selon les horaires en vigueur avant le confinement, insistant toutefois sur la nécessité de respecter les mesures sanitaires, notamment le port du masque et la distanciation sociale. Ainsi, seuls quelques secteurs restent encore fermés, comme les cinémas et théâtres. Et les grands événements et rassemblements publics restent pour le moment interdits.

Lire aussi

Réouverture de l’AIB : ce qu’il faut savoir

La levée du couvre feu intervient alors que, la veille, le Conseil supérieur de la défense a recommandé la prolongation jusqu'au 2 août de la mobilisation générale entrée en vigueur à la mi-mars pour lutter contre le virus. Lors de ce Conseil, le Premier ministre, Hassane Diab, a dit craindre une nouvelle vague de contaminations en octobre.

Dix nouveaux cas
Sur le plan sanitaire, dix nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés durant les dernières 24 heures, selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé, dont cinq contaminations locales dans la banlieue sud de Beyrouth. Un seul Libanais rapatrié du Nigeria à été testé positif.

Au total, 1.788 personnes ont été contaminées par le Covid-19 depuis l’apparition de la pandémie au Liban en février. Parmi elles, 1.223 ont guéri depuis cette date, alors que 531 personnes sont toujours positives. Parmi les personnes toujours atteintes, 25 sont hospitalisées, dont huit se trouvent dans un état critique. Le bilan des décès reste, lui, inchangé avec 34 patients ayant jusque-là succombé des suites du virus.

Dans la matinée, l'hôpital Hôtel Dieu de France, à Beyrouth, où une dizaine de cas avaient été détectés la semaine dernière, a annoncé que "l'épidémie est sous contrôle" au sein de l'établissement. "Un visiteur a transmis le virus à l'intérieur de l'hôpital", a rappelé l'établissement, qui a souligné que tout le corps soignant avait immédiatement passé des tests PCR, de même que tous les patients qui étaient passés dans l'unité concernée au cours des quatorze jours précédant la détection de ce cas. "Sur plus de 2.000 échantillons prélevés, quatre cas supplémentaires ont été détectés parmi les employés", précise l'hôpital, qui a assuré que ces personnes avaient été mises à l'isolement et qu'il n'y avait donc plus aucun cas en son sein. 



Alors que le Liban a rouvert mercredi son seul aéroport après plusieurs mois de fermeture, le ministre de l'Intérieur a annoncé mercredi la levée du couvre-feu instauré fin mars dans le cadre de la mobilisation générale décrétée pour lutter contre la coronavirus dans le pays qui a enregistré dix nouveaux cas de contamination ces dernières 24 heures. Une circulaire publiée dans la...

commentaires (1)

PEU RESPECTE CE COUVRE-FEU N,A SERVI A RIEN. LE RESPECT DU CONFINEMENT ET SURTOUT DU PORT DU MASQUE ET DE LA DISTANCIATION SONT LES ARMES CONTRE LE FLEAU.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

21 h 39, le 01 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • PEU RESPECTE CE COUVRE-FEU N,A SERVI A RIEN. LE RESPECT DU CONFINEMENT ET SURTOUT DU PORT DU MASQUE ET DE LA DISTANCIATION SONT LES ARMES CONTRE LE FLEAU.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 39, le 01 juillet 2020