Coronavirus au Liban

Trente-trois nouveaux cas, dont quatorze dans la banlieue sud de Beyrouth

Vingt-six personnes sont hospitalisées, parmi lesquelles six se trouvent dans un état critique. 

Trente-trois nouveaux cas, dont quatorze dans la banlieue sud de Beyrouth

Une employée de l’hôpital gouvernemental Rafic Hariri observe, masque sur le visage, un lit dans le service où était hospitalisée la première patiente atteinte de coronavirus au Liban. Photo d'archives Anwar Amro/AFP

Le Liban a enregistré durant les dernières 24 heures 33 cas supplémentaires de contamination au nouveau coronavirus, selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé publié mardi. Six de ces nouvelles contaminations concernent des personnes rapatriées de Sierra Leone et du Ghana. En ce qui concerne les contaminations locales, les cas ont été détectés dans la banlieue sud de Beyrouth (14) et dans les cazas de Zahlé (4), Tripoli (4), du Chouf (1), de Aley (1) et dans le Akkar (1). Deux autres cas sont encore en cours d'investigation par le ministère afin de définir l'origine de la contagion.

Au total, 1.778 personnes ont été contaminées par le Covid-19 depuis l’apparition de la pandémie au Liban en février : 1.183 d'entre elles ont guéri depuis cette date, alors que 561 personnes sont toujours positives. Parmi les personnes toujours atteintes, 26 sont hospitalisées, dont six se trouvent dans un état critique. Le bilan des décès reste, lui, inchangé avec 34 patients ayant jusque-là succombé des suites du virus.

Dans ce contexte, le Conseil supérieur de la défense, qui s'est réuni au palais présidentiel de Baabda sous la houlette du chef de l'Etat, Michel Aoun, a recommandé la prolongation  jusqu'au 2 août de la mobilisation générale entrée en vigueur à la mi-mars pour lutter contre la propagation du coronavirus. Parallèlement à cette mobilisation, dans le cadre de laquelle a notamment été instauré un couvre-feu (aujourd'hui maintenu de minuit à 5h), le Liban poursuit son déconfinement progressif et seuls quelques secteurs restent encore fermés, comme les cinémas et théâtres, tandis que les grands événements et rassemblements publics restent interdits.

Lire aussi

Covid-19 : quelle stratégie de sortie pour le Liban ?

Alors que l'Aéroport international de Beyrouth (AIB) doit rouvrir mercredi, le ministère de la Santé a appelé, via son compte Twitter, toutes les personnes atterrissant au Liban à s'inscrire sur le site suivant https://arcg.is/0GaDnG. Une circulaire émise mardi par le ministère de la Santé détaille les procédures que doivent suivre les voyageurs débarquant à l'aéroport de Beyrouth. Selon les termes de la circulaire, les nouveaux arrivants ayant pu effectuer un test dans leur pays de départ sont tenus d'en enregistrer le résultat sur la plateforme électronique. Si ce premier test est négatif, et que le second subi à l'aéroport l'est aussi, ces personnes peuvent mettre fin à leur quarantaine à domicile. Les voyageurs n'ayant pas subi de tests avant leur départ devront en passer un second trois jours après leur arrivée pour sortir de la quarantaine à domicile. Le ministère se chargera d'indiquer aux voyageurs quel laboratoire agréé propose des tests, et les informera des résultats par SMS. En cas de résultat positif, le ministère de la Santé doit être prévenu au numéro : 01/594459. Dans ce contexte, la compagnie libanaise Middle East Airlines (MEA) a annoncé mardi son programme de vols entre le 1er juillet et le 22 juillet, ainsi que les consignes sanitaires à respecter. Quatorze vols de la MEA (Dammam, Doha, Dubaï, Abou Dhabi, Paris, Londres et Koweït) sont ainsi prévus mercredi, sept au départ de Beyrouth et sept autres vers l'aéroport de la capitale. Neuf autres vols de compagnies arabes et étrangères (Istanbul, Dubaï, Doha, Sharja, Koweït et Najaf) sont également programmés mercredi.


Le Liban a enregistré durant les dernières 24 heures 33 cas supplémentaires de contamination au nouveau coronavirus, selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé publié mardi. Six de ces nouvelles contaminations concernent des personnes rapatriées de Sierra Leone et du Ghana. En ce qui concerne les contaminations locales, les cas ont été détectés dans la banlieue sud...

commentaires (0)

Commentaires (0)