Hommage

Salah Stétié dans l’ordre national du Mérite, à titre posthume

Salah Stétié (1929-2020).

Le président de la République, Michel Aoun, a décerné hier la médaille d’or de l’ordre national du Mérite, à titre posthume, au poète et diplomate Salah Stétié, décédé à Paris le 19 mai à l’âge de 90 ans. L’ambassadeur du Liban en France, Rami Adwan, représentera le chef de l’État aux obsèques, qui se tiendront dans l’intimité, en raison des circonstances, vraisemblablement mardi. Son corps reposera près de la tombe du poète Blaise Cendrars, dans les Yvelines.

Dans un hommage qu’il lui a rendu hier avec un léger retard, le président Aoun a considéré Salah Stétié comme « l’une des plus remarquables figures pionnières d’un Liban patrie de la convergence entre la diversité et la différence, ainsi que d’une ouverture absolue aux écritures poétiques francophones les plus modernes ». Ces qualités, a ajouté le chef de l’État, en ont fait « une solide référence intellectuelle et l’objet de nombreuses études littéraires et universitaires ». Cette reconnaissance lui a valu le Grand Prix de la Francophonie décerné par l’Académie française en 1995 pour l’ensemble de son œuvre.

Le président Aoun a ajouté : « Tout au long de sa longue vie qui touche presque au siècle, il est resté une image rayonnante du Liban, exaltant une parole qui conciliait le feu et l’eau, élevant incessamment la vie à de nouvelles hauteurs, prenant régulièrement de court le monde de l’édition en publiant un nouvel ouvrage, toutes les fois qu’un éditeur tentait de rassembler l’ensemble de son œuvre. »

Le président Aoun a conclu en regrettant de ne pouvoir l’honorer comme il le mérite, en raison des circonstances, mais s’est réjoui de ce que son legs et son amour du Liban resteront « tels des phares intellectuels où de nouvelles générations de penseurs pourront se ressourcer ». L’ambassade du Liban à Paris organisera, dès que les conditions le permettront, une rencontre en hommage à l’éminent poète, penseur et diplomate qu’il fut, a-t-on annoncé à la chancelllerie.



Le président de la République, Michel Aoun, a décerné hier la médaille d’or de l’ordre national du Mérite, à titre posthume, au poète et diplomate Salah Stétié, décédé à Paris le 19 mai à l’âge de 90 ans. L’ambassadeur du Liban en France, Rami Adwan, représentera le chef de l’État aux obsèques, qui se tiendront dans l’intimité, en raison des circonstances,...

commentaires (0)

Commentaires (0)