Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

La 3ème phase de rapatriements débute, malgré le bouclage du pays

Sept vols arrivent d'Istanbul, de Riyad, de Paris, d'Abou Dhabi, de Dubaï, d'Abuja et de Londres.

Un vol de la compagnie libanaise Middle East Airlines (MEA) sur le tarmac de l'aéroport Adolfo Suarez Barajas de Madrid, le 7 avril 2020. Photo Alfred Francis/Handout via REUTERS

Alors que le Liban entame jeudi son premier jour de reconfinement qui doit se prolonger jusqu'à lundi matin afin de contrer une résurgence de cas de contamination au coronavirus, la 3ème phase de rapatriements de Libanais bloqués à l'étranger en raison de la fermeture des aéroports a débuté dans un contexte délicat.

Un premier vol d'Istanbul a atterri à 13h34 et transportait 124 passagers libanais, pour la plupart des familles, selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Les documents et formulaires remplis par les voyageurs, notamment ceux indiquant leurs adresses détaillées, ont été vérifiés par les autorités, à leur arrivée. Ils ont également présenté les résultats de leurs tests de dépistage PCR à l'équipe médicale de l'aéroport de Beyrouth. Un deuxième vol de Riyad est arrivé à 14h44 et un troisième en provenance de Paris vers 18h40. Quatre autres vols devraient encore arriver en provenance d'Abou Dhabi (21h), de Dubaï (22h), d'Abuja (23h30) et de Londres (1h35 du matin, vendredi).

Plusieurs dizaines de vols sont prévus dans le cadre de cette 3e phase qui s'etale entre le 14 et le 24 mai, et sont répartis en deux catégories : les vols en provenance de pays dans lesquels les ressortissants libanais ont pu passer un test de dépistage avant de monter dans l'avion, et ceux en provenance de pays dans lesquels ils ne pourront pas passer de tests PCR. Dans ce second cas de figure, les rapatriés devront passer ce test à leur arrivée à Beyrouth. Dans un communiqué, la MEA avait précisé que, pour les passagers justifiant d'un test de dépistage négatif avant leur voyage, les mesures de distanciation sociale ne devront pas être prises à bord de l'avion et les passagers pourront être assis sur des sièges contigus. La semaine dernière, un vol en provenance de Londres avait fait polémique, les voyageurs étant assis les uns à côté des autres, alors que la MEA a justifié le prix élevé du billet par l'obligation de laisser des espaces entre tous les passagers.

Lire aussi

Concilier reconfinement et rapatriements à risque, un casse-tête pour les autorités

Si la première phase de rapatriement a été jugée plutôt positive, avec peu de cas recensés parmi les voyageurs, la seconde a fait polémique, et le nombre de contaminations est reparti à la hausse, plusieurs voyageurs malades n'ayant pas respecté la quarantaine à domicile, à leur arrivée, contaminant plusieurs personnes de leur entourage. Le chef de la diplomatie, Nassif Hitti, avait toutefois indiqué mercredi que malgré la situation, les rapatriements se poursuivront.

Pour faire face à cette hausse des contaminations de ces derniers jours, le gouvernement a décrété mardi un reconfinement total de quatre jours, à compter de 19 heures ce mercredi jusqu'à lundi matin 5 heures, alors que le pays avait amorcé fin avril un plan de déconfinement progressif et continuait en parallèle de rapatrier ses expatriés. Ce confinement s'accompagne d'un renforcement du couvre-feu, désormais actif de 18h à 5h. Lors de ces quatre jours, le plan de déconfinement progressif du gouvernement, qui avait notamment permis ces derniers jours la réouverture des commerces certains jours de la semaine et des restaurants à 50% de leur capacité, est donc suspendu. Le cabinet devrait se réunir dimanche afin de réévaluer la situation et de décider de l'évolution de ce plan et du confinement. 

Lire aussi

Reconfinement au Liban : ce que l’on peut faire ou pas pendant 4 jours

Selon le dernier bilan des autorités sanitaires, le Liban a enregistré depuis le 21 février 886 cas de contaminations au Covid-19, dont 26 décès. 122 cas ont été confirmés parmi les Libanais rapatriés depuis le début des vols. Actuellement, 624 personnes sont encore atteintes du Covid-19, dont 4 se trouvent dans un état critique. 


Alors que le Liban entame jeudi son premier jour de reconfinement qui doit se prolonger jusqu'à lundi matin afin de contrer une résurgence de cas de contamination au coronavirus, la 3ème phase de rapatriements de Libanais bloqués à l'étranger en raison de la fermeture des aéroports a débuté dans un contexte délicat.Un premier vol d'Istanbul a atterri à 13h34 et transportait 124...

commentaires (1)

SANS QUARANTAINE DE TOUT CE MONDE QUI ARRIVE MEME CEUX QUI ONT FAIT LE DEPISTAGE NEGATIF POUR DEUX SEMAINES DANS DES HOTELS LOUES A CET EFFET ET SOUS SURVEILLANCE, CAR BEAUCOUP POURRAIENT DEVELOPPER LA MALADIE QUELQUES JOURS APRES LE DEPISTAGE NEGATIF, AVANT DE LES LACHER DANS LA NATURE...

L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

16 h 27, le 14 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • SANS QUARANTAINE DE TOUT CE MONDE QUI ARRIVE MEME CEUX QUI ONT FAIT LE DEPISTAGE NEGATIF POUR DEUX SEMAINES DANS DES HOTELS LOUES A CET EFFET ET SOUS SURVEILLANCE, CAR BEAUCOUP POURRAIENT DEVELOPPER LA MALADIE QUELQUES JOURS APRES LE DEPISTAGE NEGATIF, AVANT DE LES LACHER DANS LA NATURE...

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    16 h 27, le 14 mai 2020

Retour en haut