Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Le président du syndicat des changeurs libanais arrêté

 Cette arrestation intervient après une décision du procureur général financier. 

REUTERS/Mohamed Azakir

Le président du syndicat des agents de change libanais, Mahmoud Mrad, a été arrêté jeudi soir, a confirmé une source au sein du syndicat à L'Orient-Le Jour. L'information avait été, dans un premier temps, rapportée par la LBC. Cette arrestation intervient après une décision du procureur général financier, le juge Ali Ibrahim, qui l'accuse d'avoir manipulé le taux de change dollar/livre libanaise. 

Plusieurs agents de change ont été arrêtés ces derniers jours poussant le syndicat à lancer une grève. Ces arrestations ont été menées par les Forces de sécurité intérieure ainsi que par les services de renseignements de l’armée qui ont contrôlé plusieurs établissements après la publication d’une nouvelle circulaire (n° 553) de la Banque du Liban plafonnant le taux de change sur le marché secondaire à 3 200 livres. Un taux moins élevé que celui du marché noir, mais qui représente tout de même plus du double de la parité officielle de 1 507,5 livres, toujours en vigueur pour les transactions bancaires. S’il s’agit de la troisième tentative de la BDL de fixer un taux de change maximal, c’est cependant la première fois que les forces de l’ordre arrêtaient autant de changeurs soit refusant de l’appliquer, soit refusant de vendre des dollars, soit suivant le taux du marché noir. Ces derniers jours le taux, sur le marché noir, les changeurs étant en grève, tournait autour de 4000-4200 livres pour un dollar.

Le Liban traverse une crise économique et financière sans précédent depuis 30 ans, aggravée par la crise du coronavirus. La semaine dernière, le gouvernement de Hassane Diab a adopté son plan de redressement de l'économie et demandé officiellement une aide du FMI pour sortir le Liban de l'ornière.


Le président du syndicat des agents de change libanais, Mahmoud Mrad, a été arrêté jeudi soir, a confirmé une source au sein du syndicat à L'Orient-Le Jour. L'information avait été, dans un premier temps, rapportée par la LBC. Cette arrestation intervient après une décision du procureur général financier, le juge Ali Ibrahim, qui l'accuse d'avoir manipulé le taux de...

commentaires (5)

La LL dit tjs être stable...on est un pays d économie libre,ce jeu de la LL lance des loups et des criminels sur le marché de commerce,qui n en est plus un. et oui,que les partenaires a ce jeu s entre-tuent! C est pour notre bien.

Marie Claude

08 h 21, le 08 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • La LL dit tjs être stable...on est un pays d économie libre,ce jeu de la LL lance des loups et des criminels sur le marché de commerce,qui n en est plus un. et oui,que les partenaires a ce jeu s entre-tuent! C est pour notre bien.

    Marie Claude

    08 h 21, le 08 mai 2020

  • IL FAUT ARRETER LES PREDATEURS DE LA BDL, LES BANQUIERS ET LE GOUVERNEMENT QUI VOLENT 3AYNAK BENT 3AYNAK LES ECONOMIES D,UNE VIE DES DEPOSANTS SURTOUT AGES QUI N,ONT PAS D,AUTRES RESSOURCES POUR VIVRE ET LES JETTENT DANS LA PAUVRETE ET LE DILEMME DE MOURIR DE FAIM OU DE SE SUICIDER. DES EXEMPLES ONT EN A EUT. ARRETEZ CES CRIMINELS !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    08 h 03, le 08 mai 2020

  • Et bientôt, on arrêtera ceux qui refuserons d'aller au front défendre l'empire perse ... un pas après l'autre ...

    Aboumatta

    04 h 15, le 08 mai 2020

  • Ça me rappelle Abou Salim et Fehmène... Fehmène recevait des sah'soouh pour payer la faute des autres plus forts...

    Wlek Sanferlou

    03 h 16, le 08 mai 2020

  • L'économie mondiale est basée sur le principe de l'offre et de la demande. Même les regimes communistes n'ont pas réussit à trouver une alternative qui perdure. Et pourtant, l'état semble avoir fait un choix "à reculons" dans l'affaire des changeurs. C'est la chasse aux sorcières qui a commencée et d'autres suivront.

    Zovighian Michel

    00 h 17, le 08 mai 2020

Retour en haut