Rechercher
Rechercher

Société - Expatriés

Le rapatriement des Libanais bloqués à l'étranger reprend

Au total, 700 personnes doivent rentrer aujourd’hui à Beyrouth, selon une source du ministère des Affaires étrangères.

Un passager à la sortie d'un avion examiné à l'aéroport de Beyrouth, le 28 avril 2020. Photo Ani

La seconde phase du processus de rapatriement des Libanais de l’étranger bloqués aux quatre coins du monde, en raison notamment de la fermeture de l’aéroport international de Beyrouth (AIB) décidée dans le cadre des mesures prises pour enrayer la propagation du coronavirus, a débuté ce mardi. Au total, 700 personnes doivent rentrer aujourd’hui à Beyrouth, selon une source du ministère des Affaires étrangères.

Un premier avion en provenance de Larnaca, à Chypre, a atterri peu avant 12h30 à l’AIB avec 83 passagers à bord. Un deuxième appareil venant de Dammam en Arabie saoudite a atterri peu avant 17h avec à son bord 135 passagers. Deux vols au départ de Paris sont également arrivés en soirée. Le premier a rapatrié 88 étudiants libanais et le deuxième transportait 135 personnes, dont des passagers en transit du Canada, des États-Unis et du Mexique. Un avion en provenance de Lagos, au Nigeria, a atterri en soirée avec 145 personnes à bord. Un avion venant de Brazzaville, au Congo, devrait se poser sur le tarmac vers minuit avec 128 passagers. 


Lire aussi

De Vigo à Beyrouth : le périple de Tamara, étudiante libanaise rapatriée


Les avions suivants doivent arriver jeudi, avec des vols en provenance de Doha (Qatar), Istanbul (Turquie), Bagdad (Irak), Mascate (Oman), Port Harcourt (Nigeria) et Londres (Grande-Bretagne). Cette deuxième phase de rapatriement, qui doit se poursuivre jusqu’au 8 mai prochain, doit permettre de ramener quelque 5 000 Libanais au total. La liste détaillée des horaires des vols de rapatriement pour cette seconde phase est disponible ici.

Tous les passagers de ces avions seront testés à leur arrivée puis installés dans des hôtels proches de l'aéroport, où ils seront mis à l'isolation en attendant les résultats des tests. Selon des chiffres officiels, sur les 2.656 Libanais rapatriés au cours de la première phase, 39 ont jusqu'ici été détectés positifs au Covid-19.


La seconde phase du processus de rapatriement des Libanais de l’étranger bloqués aux quatre coins du monde, en raison notamment de la fermeture de l’aéroport international de Beyrouth (AIB) décidée dans le cadre des mesures prises pour enrayer la propagation du coronavirus, a débuté ce mardi. Au total, 700 personnes doivent rentrer aujourd’hui à Beyrouth, selon une source du...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut