TÉLÉCOMS

Huawei entre dans l’ère « sans Google » avec un nouveau smartphone haut de gamme

Le groupe chinois Huawei a présenté jeudi au monde, par une conférence vidéo sur YouTube, son nouveau smartphone haut de gamme, qui se passe du magasin d’applications et des services de Google et propose à la place un magasin de logiciels et des services maison.

Le tout nouveau P40 de Huawei : performances photo très poussées et compatibilité 5G.

Les nouveaux P40 et P40 Pro, les smartphones vitrines de la gamme Huawei avec des performances photo très poussées et leur compatibilité 5G, marquent pour de bon l’entrée du géant chinois dans un monde sans Google. Le groupe chinois avait présenté à l’automne son nouveau téléphone Mate, qui déjà se passait de Google.

Mission ardue pour les nouveaux appareils : démontrer que Huawei peut créer un environnement « alternatif » au géant américain, en séduisant les fournisseurs de contenus – qui doivent aussi adapter leurs applications au magasin Huawei – et bien sûr les utilisateurs finaux.

Symbole de cette émancipation, le nouveau P40 propose le moteur de recherche franco-allemand Qwant, concurrent de Google, en version tout installée sur ses appareils vendus en France, Allemagne et Italie.

Le Huawei P40 Pro est quant à lui un smartphone haut de gamme, le premier à être compatible avec les réseaux 5G. Il est équipé d’un écran OLED de 6,58 pouces, d’un SoC Kirin 990 et d’un quadruple capteur photo arrière polyvalent. Il est disponible en France sous Android 10 avec l’interface Emotion UI 10.1, mais sans les services Google, dont le Google Play Store.

« Voici le nouveau champion de la photographie sur smartphone. » C’est ainsi que le présente son constructeur. Effectivement, la photo est le gros point mis en avant par la marque sur cette gamme, toujours certifiée par le spécialiste allemand Leica.

Le Huawei P40 Pro se dote ainsi de quatre capteurs photo à l’arrière : un capteur principal de 50 mégapixels (f/1,9), un ultragrand-angle de 40 mégapixels (f/1,8), un téléobjectif x 5 de 12 mégapixels (f/3,4), un capteur TOF (Time of Flight – vision profonde).

En plus de sa grosse définition, le capteur principal est particulièrement large avec une taille de 1/1,28 pouce. C’est le plus large capteur jamais intégré dans un smartphone. En d’autres termes, cela permet de capter davantage de lumière et d’offrir, en théorie, des images plus détaillées. Ce capteur profite par ailleurs d’un filtre RYYB (rouge, jaune, jaune, bleu). Ce dernier était déjà intégré dans le Huawei P30 Pro et promet d’offrir une meilleure colorimétrie, une gestion de la dynamique optimisée et de meilleures performances en faible luminosité.

Le P40 est proposé à un prix allant de 799 à 1 399 euros, selon les versions, et sera disponible en Europe au courant du mois d’avril. D’ailleurs Huawei joue gros en tentant de convaincre les consommateurs européens que son écosystème d’applications et de services peut rivaliser avec celui de Google. S’il ne réussit pas, il risque de se trouver évincé de ce marché-clef, alors que le marché américain lui est déjà interdit.

Seuls les marchés d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud lui resteraient alors ouverts.

Pour Thomas Husson, de la société d’études économiques Forrester, Huawei a présenté un appareil techniquement très performant, en photo notamment. Mais le magasin d’applications proposé par le fabricant chinois « est encore très loin d’offrir une alternative au Google Play Store. Il faudra beaucoup plus de temps, d’effort et d’argent pour que Huawei puisse concurrencer l’écosystème d’applications et de services de Google », a-t-il estimé.

Huawei a précisé de son côté qu’il était possible d’accéder à certains services comme Facebook très facilement, même s’ils ne figurent pas dans le magasin d’applications. Le magasin d’applications, Huawei est en effet capable de rediriger l’utilisateur vers le site de Facebook, pour qu’il puisse installer le service et l’utiliser.

Sources : AFP, rédaction et web


Les nouveaux P40 et P40 Pro, les smartphones vitrines de la gamme Huawei avec des performances photo très poussées et leur compatibilité 5G, marquent pour de bon l’entrée du géant chinois dans un monde sans Google. Le groupe chinois avait présenté à l’automne son nouveau téléphone Mate, qui déjà se passait de Google.

Mission ardue pour les nouveaux appareils :...

commentaires (0)

Commentaires (0)