X

À La Une

Le régime syrien reprend Kafranbel, 20 civils tués dans des frappes à Idleb

Syrie

Lavrov rejette les appels au cessez-le-feu, estimant que ce serait une "capitulation face aux terroristes".

OLJ/AFP
25/02/2020

Au moins 20 civils ont été tués mardi dans des bombardements du régime syrien sur la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, où le régime a reconquis la ville symbolique de Kafranbel, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon l'OSDH, neuf enfants font partie des victimes des frappes aériennes et des tirs d'artillerie menés sur la ville d'Idleb et les localités de Binnich et Maaret Misrine. "Dix civils, dont six enfants, ont péri dans des frappes aériennes du régime syrien sur la localité de Maaret Misrine dans la province d'Idleb, tandis que six civils ont été tués dans la ville d'Idleb, dont un écolier et trois enseignants, dans des tirs d'artillerie ayant visé plusieurs écoles", a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "Quatre autres civils, dont une mère et ses deux enfants, sont morts dans des bombardements de Damas sur la localité de Binnich", selon M. Abdel Rahmane.

L'ONG Save The Children a fermement déploré la mort des civils à Binnich, appelant à épargner les écoles. "Les écoles doivent être des refuges pour les enfants, même dans une zone de conflit", a déclaré la directrice de l'organisation Sonia Khush. "Les attaques d'aujourd'hui sont un autre signe que les combats dans le nord-ouest de la Syrie ont atteint des niveaux catastrophiques de violence contre les enfants et les civils". Les civils "sont toujours confrontés à la terreur quotidienne (...). Nulle part n'est sûr, même pas l'école", a poursuivi la directrice de l'ONG.

Lundi, l'ONU a prévenu que les combats se rapprochaient "dangereusement" des camps de déplacés, risquant de provoquer un "bain de sang".

A Genève, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s'est dit mardi "vivement préoccupé" par la situation.



(Lire aussi : Erdogan annonce un sommet sur la Syrie avec les dirigeants russe, français et allemand)



"Capitulation"
A une cinquantaine de kilomètres au sud de Binnich et Maaret Misrine, la ville de Kafranbel a été reprise mardi par le régime syrien, soutenu par l'aviation russe, a annoncé l'OSDH. Cette localité, située dans le sud de la province d'Idleb, est l'une des premières villes à s'être ralliée à la contestation anti-Bachar el-Assad. Le régime a également repris 18 autres villages et localités dans le sud d'Idleb au cours des dernières 48 heures, selon l'OSDH.

Ces dernières semaines, le régime syrien a pu conquérir près de la moitié de la province d'Idleb, contrôlée depuis des années par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, ex-branche syrienne d'el-Qaëda, et des groupes rebelles.

Depuis décembre, Damas mène avec l'appui de l'aviation russe une offensive d'envergure dans le nord-ouest syrien. Celle-ci a tué plus de 400 civils, selon l'OSDH, et déplacé près de 900.000 personnes d'après l'ONU, soit l'exode le plus massif en une si courte période depuis le début de la guerre syrienne en 2011. Parmi les déplacés, 170.000 civils vivent en plein air ou dans des bâtiments inachevés, faute de place dans les camps de déplacés bondés. La région d'Idleb --qui inclut également des segments des provinces voisines de Lattaquié, Alep et Hama-- abrite trois millions de civils, dont la moitié a déjà été déplacée d'autres régions reconquises par le régime.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov a rejeté mardi les appels au cessez-le-feu, estimant que ce serait une "capitulation face aux terroristes".

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 380.000 morts et déplacé plusieurs millions de personnes.



Lire aussi

À Idleb, la Turquie bombe le torse

À Alep et Idleb, les civils pourchassés « par la mort de tous les côtés »




À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le retour des Libanais de l’étranger, entre surenchère politique et souci humanitaire

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants