X

Liban

Le site de Nahr el-Kalb risque de perdre ses chances de figurer sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco

Nahr el-Kalb

Une manifestation de protestation a été organisée hier sur le promontoire où le CPL construit son quartier général.

OLJ
24/02/2020

Le Conseil international des monuments et des sites du Liban (Icomos-Liban), une filière de l’ONG internationale œuvrant pour la conservation des monuments et des sites historiques et archéologiques dans le monde, a fait part de sa préoccupation face aux risques encourus par le site archéologique de Nahr el-Kalb, inscrit depuis 2005 sur le registre de la Mémoire du monde de l’Unesco et qui risque aujourd’hui de perdre ses chances de figurer sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, alors qu’il est inscrit depuis juillet 2019 sur la liste indicative des sites du patrimoine mondial de l’organisation onusienne.

Dans un communiqué publié vendredi, Icomos-Liban indique que le site est « menacé par la construction d’un complexe de bâtiments qui servira de siège à un parti politique, le CPL ». « La mise en œuvre de ces bâtiments va complètement et irréversiblement défigurer les lieux. Elle représente une intrusion dans le paysage historique », selon le texte qui rappelle que le complexe se situe seulement à quelques mètres des stèles historiques.

« Ce promontoire, confié à l’ordre maronite libanais depuis des centaines d’années, est aujourd’hui estropié à cause d’une décision politique, prise sans aucun respect d’une zone tampon minimale qui aurait dû être définie par les autorités en charge. Avec cette intrusion directe, le site des stèles perdra toutes ses chances d’être inscrit au patrimoine mondial », dénonce Icomos.

Sur la liste indicative soumise à l’Unesco par la délégation libanaise permanente auprès de cette organisation, il est clairement précisé que pour protéger ces stèles, la Direction générale des antiquités (DGA) a classé ce secteur en zone non constructible (non aedificandi). Le projet de réhabilitation, financé par la Fondation nationale du patrimoine et réalisé à l’époque, y est exposé en même temps que les initiatives futures pour la préservation du site. En 2003, les travaux exécutés comprenaient le nettoyage des stèles, l’aménagement des sentiers, la clôture d’une partie du site et l’installation des panneaux signalétiques explicatifs.

Le plan de gestion, élaboré par la DGA et présenté à l’Unesco, comprend entre autres un éclairage de l’ensemble du site, une conversion de la bifurcation actuelle du tunnel, un aménagement d’une zone de stationnement, une acquisition et une restauration de la maison située sur le lot 76 de la région de Zouk el-Kharab en vue de la transformer en musée.

Icomos-Liban réclame « l’arrêt immédiat du projet de construction et un réexamen urgent de la relocalisation du complexe avant qu’il ne soit trop tard », critiquant vivement le non-respect du patrimoine culturel national par les autorités du pays.

Le site de Nahr el-Kalb est caractérisé par la présence de 22 stèles, reliefs et inscriptions commémoratifs datant du IIe millénaire avant J.-C. (XIIIe siècle) jusqu’au IIe millénaire de notre ère (XXe siècle).



(Lire aussi : Le CPL s’estime visé par une campagne de diabolisation pour faire passer de grandes concessions, le décryptage de Scarlett HADDAD)



Journée de sensibilisation
Hier, un mouvement de protestation contre ces travaux a été organisé sur le site. Quelques dizaines de contestataires et d’écologistes ont manifesté dans la matinée sur le promontoire de Nahr el-Kalb pour protester contre les travaux de construction controversés du nouveau siège du CPL près des stèles.

Selon notre photographe sur place João Sousa, l’armée a été massivement déployée sur les lieux de la marche, qui a débuté au bas du promontoire jusqu’au grillage entourant le chantier de construction.

« C’est une journée de sensibilisation contre la corruption et les partis politiques, qui détruisent nos océans, nos montagnes et l’environnement », déclare une des organisatrices de cette marche, Ange-Marie Akiki. « Nahr el-Kalb est un site historique unique au Moyen-Orient. Ils veulent construire illégalement un bâtiment et nous convaincre que cette construction est légale. C’est un cri d’alarme que nous poussons », a-t-elle ajouté.

Samedi, le CPL avait de nouveau assuré avoir obtenu toutes les autorisations requises pour la construction de son nouveau quartier général dans ce secteur non constructible.

Le site avait été considéré comme « non-constructible » en 2003 par la Direction générale des antiquités. En 2003, une réhabilitation des lieux, financée par la Fondation nationale du patrimoine, avait été menée. Le site a été classé par les décrets n° 166/ L.R. de novembre 1933 et n° 225 du 28 septembre 1934 sur la liste nationale des monuments historiques de l’Unesco, avant d’être inscrit en 2005 sur le registre de la Mémoire du monde de l’organisation onusienne.



Lire aussi

Siège du CPL à Nahr el-Kalb : le parti se défend une deuxième fois

Le site historique de Nahr el-Kalb défiguré par le CPL... qui y construit son quartier général


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sissi zayyat

Reste à savoir si (im) Bassil a monnayé la signature d’autorisation ou s’il l’a simplement exigé en temps que gendre du roi zéro.

LA VERITE

MAIS NON, VOUS N'AVEZ RIEN COMPRIS

C'EST UN AMI DU CPL QUI A PEUT ETRE OFFERT LE TERRAIN A
BASSIL COMME L'AVION QUI L'A AMENE A DAVOS QUAND IL N'ETAIT PLUS MINISTRE DES AFFAIRES ATRANGERES

C'EST D'AUTRES AMIS DIRECTEUR DES DIFFERENTS SERVICES DE L'ETAT QUI ONT APPOSE LEURS SIGNATURES SUR L'ENSEMBLE DES DOCUMENTS OFFICIELS POUR AUTORISER LA CONSTRUCTION EN TOUTE LEGALITE DU CENTRE PROCHAIN DU CPL A NAHR EL KALB

HEUREUSEMENT ON A AUSSI UN AMI FIDELE (ou infidele aujourdh'ui car il ne peut plus financer )) EN RIAD SALAME QUI A REUSSI A FINANCER LES 40 MILLIARDS DE COUT ET DE PERTE DE L'ELECTRICTE TOUT EN CONTINUANT A NE PAS AVOIR DE L'ELECTRCITE

AVEC DES AMIS PAREILS ON PEUT TOUJOURS SE DEMANDER COMMENT LE PAYS EN EST ARRIVE LA

Gros Gnon

J’ai oublié de mentionner "et financé par Georges Soros".
Mea culpa.

Gros Gnon

C’est un complot des "ambassades que tout le monde connait" et qui vise à dénigrer le meilleur parti du monde depuis l’invention de l’eau tiède!

Psst, j’ai tout juste m’dame Scarlett?

Wlek Sanferlou

CPL = Comment Perdre le Liban

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

RESPONSABILITE EXCLUSIVEMENT GENDRISSIMALE.

Jack Gardner


Les Partisans du CPL devraient être les premiers à refuser ce projet…ça serait un bel exemple de démocratie !
Qu’en pense Madame Scarlett Haddad d’ailleurs ?

Honneur et Patrie

Le site de Nahr Ibrahim ou fleuve d'Adonis a déjà perdu sa place sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO et ce, grâce à l'acharnement des concasseurs et des marchands de pierres.
Aujourd'hui est venu le tour du site de Nahr el-Kalb le Lycus des Romains, de perdre sa place du patrimoine mondial de l'UNESCO et ce, grâce à l'entêtement du fondateur, de l'héritier et des godillots du CPL dominateur.
Gebran Bassil est plus grand que Ramsès II, de Napoléon III et du général Henri Gouraud.
Lorsqu'on est d'origine pauvre et qu'on s'enrichit, on reste pauvre pendant trois générations...

Brunet Odile

Et allez, continuez de nos prendre pour des idiots ! c'est vraiment le moment de s'occuper d'une construction, il n'y a rien d'autre de plus urgent que cela. Vous êtes la honte pour ce pays !!!

Cadige William

Une erreur de stratégie partisane regrettable...

Je partage mon avis

La honte ultime de ce parti éhonté.

Yves Prevost

Comment peut-on obtenir "de manière légale" un permis de construire sur une zone non constructible? Il aura fallu pour cela bien des magouilles et ds pots-de-vin.
Et ça prétend lutter contre la corruption!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants