Politique

Une statue de Soleimani inaugurée à Maroun el-Ras offusque les adversaires du Hezbollah

La statue de Kassem Soleimani pointant un doigt en direction de Jérusalem a été dévoilée samedi. Capture d’écran

L’installation samedi par le Hezbollah d’une statue géante du commandant iranien Kassem Soleimani dans le village de Maroun el-Ras, à la frontière avec Israël au Liban-Sud, a provoqué l’indignation de personnalités politiques hostiles au mouvement chiite, notamment les anciens ministres Achraf Rifi et May Chidiac. Ces derniers ont dénoncé hier la tentative du parti chiite de vouloir asseoir « la tutelle iranienne » sur le pays.

Le monument a été dévoilé lors d’une cérémonie organisée par le parti chiite, à l’occasion du quarantième du décès de Kassem Soleimani, commandant de la force al-Qods des gardiens de la révolution, tué dans une frappe américaine à Bagdad en janvier. La statue géante du général iranien, surélevée sur une plate-forme et pointant du doigt vers Jérusalem, a été installée au « Jardin d’Iran », construit avec l’aide de Téhéran dans ce village frontalier qui a connu de violents affrontements avec l’armée israélienne lors de la guerre de 2006.

« Sommes-nous au Liban ou en Iran ? Après l’avenue Khomeyni menant à l’aéroport de Beyrouth, le Hezbollah célèbre l’inauguration d’une statue de Kassem Soleimani dans le Sud », a écrit May Chidiac sur Twitter, tout en accompagnant sa publication d’une vidéo de l’inauguration. Et de poursuivre : « Pourquoi cette obstination à vouloir changer l’identité du Liban et l’impliquer dans la guerre des axes ? Où est la distanciation ? Tous les jours, le parti confirme qu’il est une branche des gardiens de la révolution et du “waliy el-fakih” et non une entité libanaise », s’est-elle offusquée.

De son côté, l’ancien ministre de la Justice, Achraf Rifi, a estimé que l’établissement du monument « n’a aucun lien avec la lutte contre Israël, mais confirme la tutelle de l’Iran sur le Liban ». « La force al-Qods n’a jamais combattu pour Jérusalem, mais a détruit la Syrie et l’Irak et transformé le Liban en un État failli, a écrit M. Rifi sur son compte Twitter. La tutelle iranienne aggrave notre crise économique. »


Lire aussi
Zeinab Soleimani rencontre Hassan Nasrallah

Nasrallah veut venger Soleimani, mais sans impliquer le Liban

Trump raconte la frappe contre Soleimani : un compte à rebours et puis "boum"


L’installation samedi par le Hezbollah d’une statue géante du commandant iranien Kassem Soleimani dans le village de Maroun el-Ras, à la frontière avec Israël au Liban-Sud, a provoqué l’indignation de personnalités politiques hostiles au mouvement chiite, notamment les anciens ministres Achraf Rifi et May Chidiac. Ces derniers ont dénoncé hier la tentative du parti chiite de...

commentaires (12)

Juste pour info la statue se trouve sur un terrain privé. Personne ne vient demander a vos gosses pourquoi ils mettent des posters de messi dans leur chambre et pas de hassan maatouk (joueur libanais de football).

Chady

00 h 34, le 18 février 2020

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Juste pour info la statue se trouve sur un terrain privé. Personne ne vient demander a vos gosses pourquoi ils mettent des posters de messi dans leur chambre et pas de hassan maatouk (joueur libanais de football).

    Chady

    00 h 34, le 18 février 2020

  • Une statue à l'effigie de qui nous plaît dans notre propre région ne devrait offusquer personne . Encore heureux que les offusqués n'aient pas encore érigé de statue honorant l'infâme Bibi

    Chucri Abboud

    21 h 54, le 17 février 2020

  • AH CA C,EST LE COMBLE. IL NE MANQUE QUE LES STATUES DE TOUS LES AYATOLLAHS AUX FRONTIERES DU SUD. LES ISRAELIENS VONT AVOIR PEUR.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 45, le 17 février 2020

  • LES HEROS NE MEURENT JAMAIS , JAMAIS JAMAIS JAMAIS . Si déjà à la frontière on ne voit plus de soldat poltron usurpateur à 7 km à la ronde , c'est vrai que cette statue va les reléguer à 30 ou 40 km , looollll..

    FRIK-A-FRAK

    15 h 53, le 17 février 2020

  • Espérons que cette statue géante sera plus impressionnante et menaçante que notre "résistant en chef" souterrain... qui, lui, menace toujours par écran géant...!!!...interposé et des flots de paroles devant des auditeurs convaincus, et probablement récompensés pour leur présence... Quant aux cousins-voisins-ennemis, ils tremblent de peur et font des cauchemars, les pauvres ! Irène Saïd

    Irene Said

    14 h 10, le 17 février 2020

  • Quelle honte ! Et l'état ne dit rien !

    Brunet Odile

    12 h 21, le 17 février 2020

  • AOUN REGARDE ET ADMIRE. C'EST SON INTERET PERSONNEL QUI COMPTE. POUR LE LIBAN...TAZZZZZ....JE SUIS LE PRÉSIDENT. IL A DONNÉ UNE CARTE BLANCHE AU HIZBOLLAH. BAAD MINNI MA YOUNBOT HACHICHE. J'IMAGINE COMMENT VA ÊTRE SA FIN.

    Gebran Eid

    10 h 55, le 17 février 2020

  • Ils n'ont qu'a bien se tenir les Israeliens !! cette statue fait vachement peur et represente une reponse immense au 400 raids de l'aviation Israelinnne en Syrie et les CENTAINES de combattants pro-Iraniens depechés dans l'au-dela !!Sans parler de l'interressé lui-meme ! LoooooL

    Lebinlon

    10 h 46, le 17 février 2020

  • C’est étonnant de constater que les lecteurs et membres du CPL restent profondément silencieux à de tels articles. Je ne savais pas que l’autruche était libanaise

    Liberté de Penser

    10 h 15, le 17 février 2020

  • A voir cette monstruosite, je suis sur que les israeliens sont en train de chier dans leurs culottes. Quel pays de cons...

    Fadi Chami

    06 h 42, le 17 février 2020

  • Ce n’est pas la vraie statue Il manque la bague au doigt

    PHENICIA

    01 h 29, le 17 février 2020

  • Il faut briser le tabou et dire NON! Vous n'avez pas le droit. Notre Liban.

    Antoine Eddé

    01 h 22, le 17 février 2020