Rechercher
Rechercher

Campus - CONTESTATION

Lebanocracia, une plate-forme numérique de revendications

Un groupe d’étudiants libanais et d’anciens de l’Université de Harvard, résidant aux États-Unis, Romy Sayah, Carla Saad, Angelo Mikael, Ali Noueihed, Layane Alhorr et Rossi Abi Rafeh, ont voulu contribuer à leur manière et malgré la distance au sursaut national et au mouvement de changement qui traversent le Liban, et cela en créant une plate-forme numérique de revendications qu’ils ont appelée « Lebanocracia ».

Le but de cette plate-forme est de lister et de classer par ordre de priorité les revendications et les réformes demandées par les citoyens libanais dans toutes leurs diversités politique, confessionnelle et régionale.

Contrairement aux sondages classiques du genre une personne/une voix ou les méthodes des quotas et échantillons, « Lebanocracia » propose au grand public libanais 90 mesures/réformes relatives à la lutte anticorruption, à l’environnement, au système de santé, à l’éducation, à l’économie, au fonctionnement des institutions, etc.

Ces réformes sont proposées sous forme de binômes aléatoires (4 000 combinaisons possibles conçues par un trio d’algorithmes) où l’internaute est en mesure de choisir la réforme la plus prioritaire selon lui.

L’enregistrement des priorités est automatique, continu et effectué dans l’anonymat le plus complet. Pour des raisons purement statistiques et nullement attentatoires à la vie privée, la plate-forme demande aux participants de préciser leur âge, sexe et région de résidence.

Tout participant pourra accéder aux résultats en direct tels que publiés sur la plate-forme, avec à la clé un classement des 90 propositions, de la plus prioritaire à la moins urgente.

Initiative avant tout citoyenne, « Lebanocracia » compte également s’appuyer sur le concept de crowdsourcing qui permettra de recueillir, toutes les deux semaines, dix nouvelles propositions de la part des participants, qui remplaceront les 10 propositions les moins urgentes.

L’adresse web de la plate-forme : https://lebanocracia.org



Un groupe d’étudiants libanais et d’anciens de l’Université de Harvard, résidant aux États-Unis, Romy Sayah, Carla Saad, Angelo Mikael, Ali Noueihed, Layane Alhorr et Rossi Abi Rafeh, ont voulu contribuer à leur manière et malgré la distance au sursaut national et au mouvement de changement qui traversent le Liban, et cela en créant une plate-forme numérique de revendications...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut