Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Diplomatie

Kelly Knight Craft confirmée par le Sénat au poste de représentante des États- Unis à l’ONU

Kelly Craft, le 19 juin dernier. AFP / GETTY IMAGES / Stefani Reynolds

Malgré l’opposition ferme des démocrates, le Sénat américain a confirmé mercredi la nomination de Kelly Knight Craft (57 ans), actuellement ambassadrice au Canada, au poste de représentante de l’administration Trump auprès des Nations unies, vacant depuis sept mois. Elle succède à Nikki Haley qui a annoncé brusquement sa démission en octobre et quitté ses fonctions à la fin de l’année dernière, laissant un poste qui était devenu, sous son impulsion, l’un des plus influents de l’administration Trump.


Préoccupations démocrates

Jugée « trop inexpérimentée et sans qualifications » par ses détracteurs démocrates qui se sont vivement opposés à sa nomination, Kelly Craft a fini par obtenir l’appui du Sénat par un vote de 56 voix contre 34. Seuls cinq sénateurs démocrates – Maggie Hassan (New Hampshire), Joe Manchin III (West Virginia), Chris Murphy (Connecticut), Jeanne Shaheen (New Hampshire) et Kyrsten Sinema (Arizona) – ont endossé sa confirmation. Le sénateur Bob Menendez – l’un des plus importants démocrates du comité des relations extérieures – l’accuse de n’avoir « ni le sérieux ni le professionnalisme » nécessaire pour occuper cette fonction au sein de l’instance internationale.

Ses partisans reconnaissent toutefois les qualités de « cette candidate impressionnante », « dure négociatrice » qui avait représenté les États-Unis en « défendant habilement et efficacement » leurs intérêts lors des négociations commerciales avec le Canada et le Mexique. « Au dire de tous, l’implication de l’ambassadeur Craft a conduit à une plus grande coopération », estime le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, républicain du Kentucky.

Tout au long de son processus de confirmation, Kelly Craft a eu du mal à apaiser les préoccupations des démocrates face aux investissements importants de sa famille dans l’industrie des combustibles fossiles, même si elle s’est notamment séparée du président sur le changement climatique. Au cours de son audience de confirmation en juin, la diplomate avait déclaré « qu’il n’y a aucun doute » à croire que les carburants fossiles et le comportement humain contribuaient au changement des phénomènes météorologiques sur la planète.


Qui est Kelly Craft ?

Qui est Kelly Dawn Knight Craft? Cette épouse de Joe Craft, un milliardaire de l’industrie charbonnière Alliance Resource Partners, L.P., troisième plus grand producteur de charbon de l’est des États-Unis et généreux donateur au Parti républicain, est née en 1962 à Lexington, dans le Kentucky. Elle est la fille du vétérinaire Bobby Guilfoil et de Sherry Dale Guilfoil. Son père était un militant du Parti démocrate du Kentucky. Elle a grandi à Glasgow, dans le Kentucky. Kelly Dawn Knight Craft est la première diplomate américaine à occuper le poste d’ambassadrice des États-Unis au Canada. En 2007, elle a été nommée déléguée des États-Unis aux Nations unies par le président George W. Bush, où elle s’est concentrée sur l’engagement des États-Unis en Afrique. En tant que membre de la délégation, elle était notamment chargée de conseiller l’ambassadrice à l’ONU sur la politique américano-africaine. Elle était déléguée du Kentucky à la Convention nationale républicaine de 2016. Elle a dirigé Kelly G. Knight LLC, une société de conseil en affaires basée à Lexington, dans le Kentucky. Mariée trois fois, elle épouse Joe Craft en avril 2016.

La personne choisie initialement par le président Trump pour succéder à Nikki Haley, l’ancienne journaliste de Fox News Heather Nauert, s’était retirée car elle employait depuis de nombreuses années une nourrice qui n’était pas autorisée à travailler aux États-Unis. Kelly Craft remplacera Jonathan Cohen, ambassadeur par intérim depuis le départ de Haley. Elle devrait, en règle générale, respecter la plupart des positions politiques adoptées par l’administration, même si cela la met en conflit avec des sénateurs républicains ou démocrates. Lors de son audience de confirmation, la diplomate a défendu la décision du président Trump de réduire les paiements à l’ONU et de se retirer d’organes onusiens tels que le Conseil des droits de l’homme des Nations unies.


Malgré l’opposition ferme des démocrates, le Sénat américain a confirmé mercredi la nomination de Kelly Knight Craft (57 ans), actuellement ambassadrice au Canada, au poste de représentante de l’administration Trump auprès des Nations unies, vacant depuis sept mois. Elle succède à Nikki Haley qui a annoncé brusquement sa démission en octobre et quitté ses fonctions à la fin de...

commentaires (1)

Le nouvel ambassadeur chinois auprès des Nations unies, Zhang Jun, a déclaré que Pékin prendrait "les contre-mesures nécessaires" pour protéger ses droits décrivant catégoriquement le geste du clown comme "un acte irrationnel et irresponsable". "La position de la Chine est très claire: si les États-Unis veulent parler, alors nous parlerons, s'ils veulent se battre, alors nous allons nous battre", a déclaré Zhang Jun, cité par CNA, aux journalistes à New York, soulignant que les tensions commerciales pourraient nuire à la coopération entre les pays avec la Corée du Nord.

FRIK-A-FRAK

14 h 31, le 04 août 2019

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Le nouvel ambassadeur chinois auprès des Nations unies, Zhang Jun, a déclaré que Pékin prendrait "les contre-mesures nécessaires" pour protéger ses droits décrivant catégoriquement le geste du clown comme "un acte irrationnel et irresponsable". "La position de la Chine est très claire: si les États-Unis veulent parler, alors nous parlerons, s'ils veulent se battre, alors nous allons nous battre", a déclaré Zhang Jun, cité par CNA, aux journalistes à New York, soulignant que les tensions commerciales pourraient nuire à la coopération entre les pays avec la Corée du Nord.

    FRIK-A-FRAK

    14 h 31, le 04 août 2019

Retour en haut