X

Économie

FSRU : le délai de sélection des offres prolongé de vingt jours

Hydrocarbures
P.H.B. | OLJ
15/05/2019
Le ministère de l’Énergie et de l’Eau a décidé de prolonger « de 20 jours » le délai lui permettant d’évaluer les offres des six candidats – sociétés et consortiums – encore en lice dans le cadre de l’appel d’offres pour l’importation de trois unités flottantes de stockage et de transformation du gaz liquéfié (Floating Storage and Regazification Unit – FSRU en anglais).

Le délai initial avait été fixé au 20 mai, selon une source proche du dossier qui a confirmé une partie des informations relayées hier par le Daily Star, qui avait indiqué que le gouvernement envisageait de repousser cette date mais attendait le retour des sociétés candidates pour confirmer sa décision. Le ministère de l’Énergie devrait donc rendre son verdict en juin.

Les six offres retenues pour l’instant sont celles de BW/Vitol/Butec/ALmabani/Rosneft ; Excelerate/Shell/BB Energy ; ENI/Qatar Petroleum Int. Ltd ; Total (initialement présélectionné avec Hoegh) ; Petronas ; et Gas Natural Fenosa. Un seul dossier sera approuvé à l’issue de la procédure.

Le Conseil des ministres avait donné son feu vert au lancement de la procédure en octobre 2017, avant de valider le cahier des charges de l’appel d’offres le 18 mai 2018. Installées à Selaata (Chouf), Zahrani (Saïda) et Deir Ammar (Minié), ces unités doivent à terme être connectées par des gazoducs aux centrales les plus proches, y compris les futures centrales dont la construction devrait être confiée au secteur privé – le site de Selaata pourrait d’ailleurs en accueillir une. La construction du gazoduc côtier doit faire, lui, l’objet d’un nouvel appel d’offres lancé par le ministère.

Quelque 96 sociétés ont finalement retiré le cahier des charges pour seulement huit candidats qui ont déposé leurs offres en novembre dernier. En avril, la ministre de l’Énergie, Nada Boustani, avait révélé que deux offres avaient été écartées à l’issue de l’examen des offres techniques. Selon la source précitée, il s’agit de Golar Power Ltd/CCC SAL et Phoenicia Energy Consortium (Gunvor/Exmar/EGC Egypt/Petrojet/Maridive/Primesouth).

Le montant du marché, qui n’a toujours pas été communiqué, devrait se compter en centaines de millions de dollars. La mise en service des FSRU s’inscrit enfin dans le plan de réforme du secteur de l’électricité présenté par Nada Boustani, et approuvé en avril par le Conseil des ministres.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants