X

Culture

Quand le réel devient plus fort à l’écran

Festival

« Meeting Gorbatchev » de Werner Herzog et André Singer ouvre la 15e édition des « Écrans du réel » le 2 mai. L’événement se déroule jusqu’au 12 mai au Metropolis Empire Sofil ainsi qu’au cinéma Montaigne.

30/04/2019

La 15e édition des « Écrans du réel» – du 2 au 12 mai aux cinémas Metropolis et Montaigne – présentée par l’association Metropolis en partenariat avec l’Institut français du Liban et Beirut DC, offre à voir un panorama passionnant de la création documentaire actuelle, avec une sélection de films primés dans de nombreux festivals, dont la plupart sont encore inédits au Liban. Parmi les autres activités de cette édition, un hommage à Jonas Mekas, écrivain et réalisateur, mais aussi figure du cinéma underground, critique et enseignant de cinéma ; une Carte blanche à l’association culturelle Beirut DC qui présentera cinq documentaires : Central Airport THF de Karim Ainouz, Hafis et Mara de Mano Khalil, Jaddoland de Nadia Shihab, What Comes Around de Reem Saleh et I Used to Sleep on the Rooftop de Angie Obeid ; ainsi que le panel : « La caméra documentaire, témoin d’un espace en mutation » (qui aura lieu à Dar el-Nimer le samedi 11 mai à 17h). Quant au dernier film de Rania Stephan, Threshold, il sera projeté le 5 mai à 19h en présence de la réalisatrice.

À la rencontre de…
Le film d’ouverture Meeting Gorbatchev, présenté le 2 mai au Metropolis à 20h, s’articule autour de trois interviews accordées aux cinéastes Werner Herzog et André Singer par l’ancien et dernier président de l’URSS. Un très beau documentaire qui ne retrace pas uniquement la biographie ou les réussites de Gorbatchev d’une manière linéaire, mais qui sonde aussi le cœur de cet homme ne ressemblant à aucun des hommes politiques qui ont jamais été à la tête d’un pays. « Certes, certains dossiers et films d’archives étayent le documentaire, mais ce sont les tête-à-tête avec les réalisateurs qui révèlent la véritable personnalité de Mikhaïl Gorbatchev. Au Festival de Toronto où les réalisateurs ont présenté Meeting Gorbatchev, ils ont déclaré que ce projet est très cher à leur cœur. « En regardant dans le cœur de cet homme, nous avons essayé de trouver quelque chose qui n’est pas son âme simplement, mais aussi celle de la Russie. Gorbatchev était une sorte d’exemple des possibilités et des occasions manquées après lui, a indiqué Herzog. La diabolisation de la Russie n’est pas une bonne chose, et je pense que pour l’Occident, la Russie serait le plus naturel des alliés comparé à d’autres superpuissances. » Singer a renchérit : « Gorbatchev était très chaleureux et charismatique. Il se souciait des personnes autour de lui. C’était un homme politique différent de ce que nous voyons aujourd’hui. Et pourtant, il n’a pas réussi à accomplir ce que tout le monde attendait de lui. »

Le coup d’envoi est donné à ces « Écrans du réel » (dont le programme complet est disponible sur la page Facebook éponyme) avec l’interview fleuve de ce personnage qui a non seulement traversé, mais aussi et surtout marqué l’histoire, de l’URSS et au-delà.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants