X

Dernières Infos

Deux cardinaux fustigent "le fléau de la cause homosexuelle" dans l'Eglise

AFP
20/02/2019

Deux cardinaux traditionalistes ont appelé mercredi les évêques participant à un sommet du pape sur "la protection des mineurs" à condamner "le fléau de la cause homosexuelle" dans l'Eglise.

Les présidents de 114 conférences épiscopales de tous les continents se retrouvent de jeudi à dimanche prochain au Vatican, à l'appel du pape François.

"Le fléau de la cause homosexuelle s'est propagé à l'intérieur de l'Eglise, promu par des réseaux organisés et protégé par un climat de complicité et la conspiration du silence", dénoncent ces cardinaux, l'Américain Raymond Burke et l'Allemand Walter Brandmüller.

"Les racines de ce phénomène se trouvent clairement dans une ambiance de matérialisme, de relativisme et d'hédonisme, où l'existence d'une loi morale absolue, qui ne peut tolérer des exceptions, est ouvertement remise en cause", assènent-ils en exprimant leur "profond désarroi" face à un "monde catholique à la dérive".

Les deux cardinaux s'insurgent surtout de voir "l'horrible crime des abus sur mineurs" expliqué par "le cléricalisme" et non par "le mal qui corrompt certains cercles de l'Eglise".

L'expression est prisée par le pape François pour décrire une forme d'abus de pouvoir exercé en vase clos par des évêques et prêtres, perdant de vue leur véritable mission auprès des fidèles.

"Face à cette situation, les cardinaux et évêques sont silencieux. Allez-vous également être silencieux à l'occasion de la réunion convoquée par le Vatican le 21 février ?", demandent-ils aux présidents des conférences épiscopales de la planète, qu'ils appellent à "protéger et proclamer l'intégrité de la doctrine de l'Eglise".

Les deux prélats gardiens intransigeants du dogme catholique sont les survivants d'un groupe de quatre cardinaux qui avaient contesté avec force en 2016 les ouvertures du pape François en faveur de la communion de certains divorcés remariés.

Ils avaient envoyé une lettre au pape l'accusant d'avoir semé la confusion au sein de l'Eglise et exigeant en vain une réponse à leurs "doutes" sur ses recommandations sur la famille. Pour eux, le mariage catholique est indissoluble et toute relation avec un nouveau conjoint un péché mortel d'adultère.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

25 mai 2000-25 mai 2019 : ce qui reste de la fête de la Libération

Un peu plus de Médéa AZOURI

Et si on faisait tous la grève ?

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants