X

La Dernière

Les créateurs libanais majoritaires parmi les finalistes du FTA

Mode
12/02/2019

Fashion Trust Arabia (FTA), l’antenne MENA du trust de la mode affilié au British Fashion Council, établie en septembre 2018, vient de révéler les noms de ses finalistes. Sur les 25 candidats retenus, 11 sont libanais, ce qui laisse en principe présager au moins une victoire pour le pays du Cèdre. Le lecteur ne nous en voudra pas pour l’abondance de noms cités dans cette information. Leur nombre est justifié par leur importance.

Tania Farès, fondatrice en 2011 du Fashion Trust, fondation à but non lucratif affiliée au British Fashion Council, dont l’objectif est d’apporter soutien financier et plan de travail aux jeunes créateurs de mode a permis, à travers ce fonds, entre autres, aux créatrices britanniques Emilia Wickstead, Mary Katrantzou et Sophia Webster de développer leurs marques respectives. Encouragée par ces résultats prometteurs, elle cofonde en septembre 2018, avec Cheikha al-Myassa bint Hamad al-Thani, et sous le patronage de cheikha Moza bint Nasser, présidente du FTA, l’antenne MENA de ce fonds de soutien doublé d’un incubateur. Farès s’était exprimée dans le Financial Times, au moment du lancement de l’antenne Arabia du Fashion Trust, sur l’abondance de talents dans la région et les difficultés financières qui freinent leur épanouissement, et la nécessité de créer une structure à partir de rien pour les soutenir et les guider. « Je crois profondément que cette initiative possède un potentiel modificateur, tant au niveau des opportunités qu’elle offrira aux créateurs, mais, également, de manière plus large, à toute la région. Il s’agit de donner à nos créateurs de mode une voix dans l’arène globale », a souligné pour sa part cheikha al-Myassa bint Hamad al-Thani.

Le prix Fashion Trust Arabia a pour objectif de trouver, financier et soutenir les talents de la mode dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord. Ce prix annuel, doté d’une enveloppe financière d’un montant aussi exceptionnel que justifié, est réparti entre quatre catégories de la mode féminine (soirée, prêt-à-porter, accessoires, haute joaillerie et bijoux couture. Il est assorti d’un incubateur qui permettra au gagnant de développer sa marque dans les 12 mois à venir.


(Lire aussi : Les parois de nos vies)


Le jury du prix FTA réunit de grandes pointures de l’industrie telles qu’Antoine Arnault, CEO de Berluti et président de Loro Piana ; Alexander Wang, directeur artistique de la marque Alexander Wang ; Imaan Hammam, top model ; Laura Brown, rédactrice en chef du magazine inStyle ; Farida Khelfa, top model, muse, actrice et documentariste ; Edgardo Osorio, fondateur et directeur artistique de Aquazzura ; Natalie Massenet, cofondatrice et codirectrice artistique de Imaginary Ventures ; Sarah Mower, journaliste et porte-parole des jeunes créateurs ; Erdem, créateur; Caroline Scheuffle, coprésidente et directrice artistique de Chopard ; Remo Ruffini, président de Moncler ; Carla Bruni, top model et chanteuse compositrice ; Diane von Furstenberg, créatrice de mode, philanthrope et fondatrice de DVF; Olivier Rousteing, directeur artistique de Balmain ; Pierpaolo Piccioli, directeur artistique de Valentino; Natalia Vodianova, super model et créatrice de la fondation Naked Heart ; Zuhair Murad, créateur de mode et fondateur de Zuhair Murad et Ruth Chapman, cofondatrice et présidente exécutive du site de vente en ligne matchesfashion.com.

Ce sont ces experts qui ont sélectionné les finalistes, ce qui représente déjà une grande victoire pour les créateurs libanais Azzi & Osta, Krikor Jabotian, Hussein Bazaza, Sandra Mansour, Salim Azzam, Roni Helou, Amine Jreissati, Karma Salman, Mukhi sisters, Emma Boutros (Poise design) et Joanna Laura Constantine, qui représentent leur pays en grand nombre parmi 25 grands talents de la région.

Le comité exécutif du FTA, coprésidé par cheikha al-Myassa bint Hamad al-Thani et Tania Farès, est composé de Nezha Alaoui, présidente de la fondation Mayshad ; Caroline Issa, rédactrice en chef du magazine Tank; cheikha Raya al-Khalifa, fondatrice de l’agence de conseil Wajood à Doha, Qatar ; Désirée Bollier, présidente de Value Retail Management (The Bicester Village Shopping Collection) ; Saïf Mahdi, agent de talents; Wissam Saleh al-Mana, directeur du groupe S.H. al-Mana ; Reem Acra, créatrice couture et fondatrice de Reem Acra ; Susan Sabet, fondatrice du magazine Pashion et secrétaire générale du conseil égyptien de mode et de design ; Nez Gebreel, ancienne CEO du conseil de mode et design de Dubaï ; et Ghizlan Guenez, fondatrice et CEO de The Modist.

Les résultats du concours seront annoncés le 28 mars prochain à Doha, Qatar.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants