disparition

La journaliste et auteure libanaise May Menassa n'est plus

La romancière est décédée à l'âge de 80 ans, une semaine après une subite détérioration de son état de santé.

La journaliste, romancière et critique d'art libanaise May Menassa. Photo d'archives/OLJ

La journaliste, romancière et critique d'art libanaise May Menassa, une des figures de la culture libanaise de ces dernières années, est décédée samedi soir à l'âge de 80 ans, une semaine après une subite détérioration de son état de santé.

Née en 1939, May Menassa est diplômée d'études supérieures en littérature française. Elle a fait ses débuts dans le journalisme en 1959 sur la chaîne de télévision publique Télé-Liban, où elle a animé et produit les émissions "Nissa' al-youm" (Les femmes aujourd'hui, en français) et "Jaraf aala tariq al-zouwwal" (Falaise en voie de disparition, en français).

May Menassa a ensuite travaillé pour les pages Culture du quotidien an-Nahar à partir de 1969 en tant que critique d'art avant de prendre la tête de la rédaction du mensuel libanais "Jamalouki" (Ta beauté, en français), destiné à la femme libanaise et arabe.

L'auteure et romancière a écrit plus d'une dizaine d'ouvrages, notamment des nouvelles et des livres pour enfants. L'un de ses romans en langue arabe, "Je chasse la poussière et je marche", a été récompensé par le Booker Price.



Pour mémoire

May Menassa : Quand la rose du grenadier fleurit, je l’embrasse sur la bouche


La journaliste, romancière et critique d'art libanaise May Menassa, une des figures de la culture libanaise de ces dernières années, est décédée samedi soir à l'âge de 80 ans, une semaine après une subite détérioration de son état de santé.

Née en 1939, May Menassa est diplômée d'études supérieures en littérature française. Elle a fait ses débuts dans le journalisme...

commentaires (3)

May Menassa n'est plus. Quelle triste nouvelle! Cela fait toujours beaucoup de peine quand une figure de la "République des Lettres" nous quitte pour un monde meilleur, loin des misères d'un Liban qui a atteint un abîme sans fond. Puisse-t-elle reposer en paix

COURBAN Antoine

12 h 35, le 20 janvier 2019

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • May Menassa n'est plus. Quelle triste nouvelle! Cela fait toujours beaucoup de peine quand une figure de la "République des Lettres" nous quitte pour un monde meilleur, loin des misères d'un Liban qui a atteint un abîme sans fond. Puisse-t-elle reposer en paix

    COURBAN Antoine

    12 h 35, le 20 janvier 2019

  • Une lumière qui s'éteint... Mais une lumière ne disparaît jamais ni dans l'espace ni le temps. Paix à son âme.

    Sarkis Serge Tateossian

    23 h 27, le 19 janvier 2019

  • May Menassa une étoile qui ne brillera plus . Elle n'est plus.Paix à son ame .

    Antoine Sabbagha

    22 h 09, le 19 janvier 2019