X

À La Une

Un Américain entré illégalement au Liban depuis Israël arrêté par l'armée

frontières

Mardi soir, l'armée israélienne avait affirmé suspecter qu'un individu ait traversé la frontière et enquêter sur cet incident.

OLJ/AFP
17/01/2019

Les services de renseignement de l'armée libanaise ont annoncé jeudi avoir arrêté dans la ville de Tyr au Liban-Sud un Américain entré illégalement au Liban en provenance d'Israël et que les forces de sécurité libanaises recherchaient depuis.

"Une patrouille des services de renseignement de l'armée a retrouvé le citoyen américain Colin Emery qui se cachait dans l'un des quartiers de Tyr et l'a arrêté", a annoncé l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), indiquant que l'homme était recherché "depuis qu'il était entré en territoire libanais le 15 janvier en provenance des territoires palestiniens occupés".
"L'enquête se poursuit, nous sommes en contact à ce sujet avec la Finul", la Force intérimaire de l'ONU déployée dans le sud du Liban, a indiqué à l'AFP une source militaire.

Mardi soir, l'armée israélienne avait affirmé suspecter qu'un individu qui se trouvait en Israël ait traversé la frontière avec le Liban et enquêter sur cet incident. La chaîne libanaise LBCI avait pour sa part rapporté, sans citer ses sources, qu'un individu en uniforme militaire israélien et muni d'un coffre était entré dans la localité libanaise frontalière de Aïta al-Chaab. "Lorsqu'il a croisé des habitants du village, cet individu a jeté le coffre qu'il avait en main, ainsi que des papiers d'identité en hébreu, et a pris la fuite", expliquait la chaîne.


Le Liban et Israël sont séparés par une "Ligne bleue" tracée par l'ONU au lendemain du retrait israélien du sud libanais en 2000 et qui fait office de délimitation terrestre.

Les incursions comme celle annoncée jeudi sont rares. En 2014, un Arabe israélien, qui souffrait de "troubles psychiques", avait traversé la frontière. Il avait été rapatrié en Israël par le biais de la Croix-Rouge Internationale. Parfois, des bergers sont arrêtés par l'armée israélienne dans des secteurs du Sud libanais limitrophes d'une zone que se disputent les deux pays et appelée les fermes de Chebaa.

Hormis quelques incidents, la frontière est relativement calme depuis une guerre en 2006 entre Israël et le Hezbollah, qui avait fait 1.200 morts côté libanais et 160 côté israélien.

L'Etat hébreu construit actuellement un mur à la frontière qui doit principalement servir à éviter d'éventuelles tentatives d'infiltration sur son territoire du Hezbollah. Ce mur devrait être érigé le long des 130 kilomètres de frontière, selon les plans israéliens. L'armée israélienne avait également lancé en décembre une opération baptisée "Bouclier du Nord" pour détruire des tunnels transfrontaliers qui auraient été creusés par le Hezbollah. Dimanche, elle a annoncé avoir découvert un dernier tunnel creusé par le Hezbollah dans le but, selon elle, de mener des infiltrations sur son sol, annonçant la fin prochaine de l'opération "Bouclier du Nord".


Lire aussi

Les manœuvres israéliennes et la riposte libanaise, le décryptage de Scarlett HADDAD

A Beyrouth, David Hale s'en prend à la "milice" du Hezbollah

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

Donc, notre Américain-en-uniforme-militaire-israélien a tranquillement franchi notre frontière et en plus s'est baladé dans un village libanais avec un coffre.

Pourquoi faire ?
Pour espionner de la façon la plus discrète ?

Un épisode de plus monté de toutes pièces par nos ennemis inséparables et indispensables l'un à l'autre pour leur survie des deux côtés de la frontière du Sud Liban.

On attend avec grande impatience la suite du feuilleton...
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SUR, PAS UN ESPION. ILS EN ONT SUR PLACE...

Antoine Sabbagha

Un Américain entré illégalement au Liban une histoire qui ne tient pas vraiment debout .

L’azuréen

en Tout cas ce n’est pas james bond 007!

AIGLEPERçANT

Vous allez voir que l'usurpation va parler d'un fou déséquilibré etc... mais jamais qu'elle nous envoie des espions .

En plus ils sont bêtes à mourir , ils auraient pu utiliser les tunnels pour nous l'envoyer .

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants