Guerre commerciale

Trump optimiste après le geste de Pékin

Donald Trump a affiché hier son optimisme sur la possibilité d’un « grand accord » commercial avec la Chine, quelques heures après un premier geste concret de Pékin depuis la rencontre entre le président américain et son homologue chinois en marge du G20. Le locataire de la Maison-Blanche en est convaincu : sa stratégie de fermeté porte ses fruits, les tarifs douaniers ont un véritable impact sur l’économie du géant asiatique et poussent ses dirigeants à la table des négociations. La Chine, deuxième puissance économique mondiale, a vu sa croissance ralentir au troisième trimestre, au plus bas niveau en neuf ans. Autre signe préoccupant : les ventes de détail, baromètre de la consommation des ménages, et la production industrielle ont ralenti en novembre. Dans ce contexte plutôt morose, Pékin a annoncé hier qu’il suspendrait le 1er janvier, pour trois mois, les surtaxes douanières imposées aux voitures et pièces automobiles importées des États-Unis. La fin des taxes punitives sur les voitures américaines, qui était une mesure de rétorsion en réponse aux surtaxes douanières de Washington, permettra de ramener les tarifs douaniers qui les visent à 15 %, soit le taux normal appliqué aux véhicules importés de l’étranger. Selon le gouvernement chinois, cette mesure vise à faire progresser les discussions.

Donald Trump et Xi Jinping ont convenu le 1er décembre, en marge du sommet du G20 de Buenos Aires, d’une trêve dans la guerre commerciale, mais le flou entourant leurs discussions avait ébranlé les marchés boursiers mondiaux.


Donald Trump a affiché hier son optimisme sur la possibilité d’un « grand accord » commercial avec la Chine, quelques heures après un premier geste concret de Pékin depuis la rencontre entre le président américain et son homologue chinois en marge du G20. Le locataire de la Maison-Blanche en est convaincu : sa stratégie de fermeté porte ses fruits, les tarifs...

commentaires (0)

Commentaires (0)