X

Moyen Orient et Monde

Les Palestiniens inquiets de la normalisation des relations d’Israël avec certains pays arabes

Dans la presse

L’Autorité veut convoquer une réunion d’urgence de la Ligue arabe.

OLJ
28/11/2018

L’Autorité palestinienne s’inquiète de la normalisation des relations entre Israël et certains pays arabes et africains à majorité musulmane, et réclame une réunion d’urgence de la Ligue arabe et de l’Organisation de la conférence islamique, a affirmé Nabil Chaath, conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas, cité par le quotidien israélien Haaretz hier.

Cette semaine, le président du Tchad, Idriss Déby, s’est rendu en Israël après plus de quatre décennies de rupture des relations diplomatiques. Le Tchad, pays d’Afrique de l’Ouest à majorité musulmane, a rompu ses relations avec Israël en 1972, dans la foulée de la guerre israélo-arabe de juin 1967.

M. Netanyahu a qualifié cette visite d’« historique » tout en annonçant « qu’il y aura très bientôt d’autres visites dans des pays arabes ». Le mois dernier, le Premier ministre israélien s’était rendu dans le sultanat de Oman, et Israël a affirmé travailler à l’établissement de relations diplomatiques avec le Soudan et Bahreïn.

Tout cela s’apparente au « début d’un processus inquiétant qui doit être stoppé », selon Nabil Chaath, ancien ministre palestinien des Affaires étrangères. Cette normalisation « va à l’encontre des déclarations et des résolutions adoptées par la Ligue arabe et de l’Organisation de la coopération islamique (...). Il est nécessaire de clarifier la position arabe et islamique », a-t-il ajouté.

Lors du dernier sommet arabe qui s’est tenu en avril dernier à Dahran, en Arabie saoudite, le communiqué final indiquait qu’il ne pourrait y avoir de normalisation avec Israël sans un accord bilatéral avec les dirigeants palestiniens et que les pays arabes étaient résolus à agir de concert, explique M. Chaath.

Le conseiller de M. Abbas a également indiqué que des contacts préliminaires avaient été établis pour une réunion des ministres arabes des Affaires étrangères. « En Israël, ainsi qu’aux États-Unis, ils exploitent l’ouverture présentée par la fracture (interne) palestinienne pour se rapprocher des pays arabes et islamiques », a-t-il déclaré.


À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Gaby NASR

Le billet de Gaby NASR

Crime de lèse-orange

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants