Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Israël accuse à nouveau le Hezbollah d'espionnage sous couvert environnemental

Selon l'armée israélienne, le parti chiite aurait installé un nouveau poste d'observation militaire qui s'ajoute à cinq autres identifiés en 2017 et utilisant déjà comme couverture une ONG appelée "Green Without Borders".

Un drapeau du Hezbollah devant un poste d'observation de la Finul, au Liban-Sud. Photo d'archives AFP

L'armée israélienne a accusé lundi le Hezbollah d'avoir établi un nouveau poste d'observation militaire de l'autre côté de la frontière, sous couvert d'activité environnementale et en violation d'une résolution de l'ONU interdisant la présence du mouvement chiite dans le secteur.

Le poste destiné à espionner les activités des soldats israéliens s'ajoute à cinq autres identifiés en 2017 et utilisant déjà comme couverture une ONG appelée "Green Without Borders", a indiqué un haut responsable militaire israélien réclamant l'anonymat. "Cette ONG n'est pas là pour planter des arbres, c'est une façade", a-t-il dit à des journalistes.

L'armée israélienne a diffusé des photos de la position qui montrent, selon l'officier, des hommes observant et prenant des photos des activités de l'armée israélienne et du kibboutz de Misgav Am. La position abrite "des équipements et des infrastructures militaires, des jumelles et des caméras haute définition", a souligné le haut responsable, estimant qu'il s'agissait "d'une violation de (la résolution) 1701" du Conseil de sécurité.



(Lire aussi :  Transfert d'armes au Hezbollah : simples allégations ou véritables menaces ?)


La résolution 1701 adoptée en 2006 visait à mettre fin à la guerre libano-israélienne la même année. Le texte appelait à un arrêt total des hostilités, en particulier de la part du Hezbollah et d'Israël, au déploiement des forces régulières libanaises dans le sud du pays et au retrait concomitant des forces israéliennes. Il stipulait la création d'une zone entre la Ligne bleue fixant la frontière libano-israélienne d'une part, et la rivière Litani plus au nord d'autre part. Les forces et les armes autres que celles du gouvernement libanais et des Casques bleus de l'ONU (la Finul) y seraient interdites.

Israël n'a de cesse de dénoncer le retranchement du Hezbollah dans cette zone, y compris parmi les populations civiles, au mépris de la résolution 1701. Il a partagé ses nouvelles informations avec la Finul. "Nous l'avons pressée d'honorer son mandat et d'agir contre la montée en puissance du Hezbollah au Liban-Sud", a dit le responsable militaire. "Nous attendons de la Finul qu'elle surveille ces positions, (...) qu'elle y rentre, pour l'instant elle ne l'a pas fait", a-t-il dit.

En juin 2017, la Finul avait balayé des accusations israéliennes similaires, affirmant que "Green Without Borders" avait bien planté des arbres dans cette zone, et assurant qu'elle n'avait observé "aucune personne armée non autorisée sur les sites, ni trouvé aucun fondement pour rapporter une violation de la résolution 1701".



Lire aussi
Le Hezbollah désigné par les Etats-Unis comme organisation transnationale criminelle


Pour mémoire

Israël accuse le Hezbollah de multiplier les postes d'observation à la frontière


L'armée israélienne a accusé lundi le Hezbollah d'avoir établi un nouveau poste d'observation militaire de l'autre côté de la frontière, sous couvert d'activité environnementale et en violation d'une résolution de l'ONU interdisant la présence du mouvement chiite dans le secteur.Le poste destiné à espionner les activités des soldats israéliens s'ajoute à cinq autres identifiés en...

commentaires (2)

Mais attaquez donc si vous avez les cojones pour ça. Puisque vous dites avoir les moyens de le faire bande de POLTRONS.

FRIK-A-FRAK

18 h 49, le 22 octobre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Mais attaquez donc si vous avez les cojones pour ça. Puisque vous dites avoir les moyens de le faire bande de POLTRONS.

    FRIK-A-FRAK

    18 h 49, le 22 octobre 2018

  • ET VOS SURVOLS INCESSANTS DANS LE CIEL DU LIBAN SONT-CE DANS LE RESPECT DE LA 1701 ?

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    17 h 54, le 22 octobre 2018

Retour en haut