X

À La Une

Olmert : Le président Abbas est le seul dirigeant palestinien capable de faire la paix

Proche-Orient

Le président de l'Autorité palestinienne et l'ancien Premier ministre israélien se sont rencontrés vendredi soir à Paris. 

OLJ/AFP
22/09/2018

Le président Mahmoud Abbas est le seul dirigeant palestinien capable de faire la paix avec Israël, a déclaré à un média palestinien l'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert. Ces déclarations, diffusées samedi par la chaîne de télévision officielle de l'Autorité palestinienne Palestine TV, ont été faites à l'issue d'une rencontre entre les deux hommes vendredi soir à Paris.

Les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens sont au point mort depuis 2014 et le président palestinien et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, s'ils se sont brièvement rencontré en de rares occasions, n'ont pas directement discuté du conflit depuis.

Sur les images de la chaîne palestinienne, on peut voir Ehud Olmert et Mahmoud Abbas souriants assis l'un à côté de l'autre dans la résidence où séjournait M. Abbas lors de son déplacement à Paris au cours duquel il a rencontré le président français Emmanuel Macron.
"Je veux que tout le monde, partout en Amérique, en Europe et certainement en Israël sache que la seule personne au sein du peuple palestinien capable de faire la paix et qui a prouvé dans le passé qu'il est totalement décidé à la faire est Mahmoud Abbas et c'est la raison pour laquelle j'ai un immense respect pour lui", a déclaré M. Olmert, à la tête du gouvernement israélien de 2006 à 2009.

Lors des derniers mois de son gouvernement, des pourparlers intensifs avaient eu lieu avec les Palestiniens pour tenter de parvenir à une solution négociée à deux Etats, solution préconisée depuis des décennies par la communauté internationale prévoyant la création d'un Etat palestinien au côté d'Israël. Mais ces efforts s'étaient soldés par un échec, qui avaient alors été attribués en Israël au refus de M. Abbas du plan de paix proposé par Ehud Olmert.
Le gouvernement de droite de Benjamin Netanyahu, qui avait succédé à celui de centre gauche d'Ehud Olmert en 2009, s'était servi de ce refus supposé pour déclarer qu'il n'y avait pas de partenaire du côté palestinien pour faire la paix.

"Le président Abbas n'a jamais dit non à mon plan, jamais", a martelé M. Olmert, qui a aussi dit considérer le président palestinien comme son "ami".

Les déclarations d'Olmert et sa rencontre avec M. Abbas ont été accueillies très froidement par le gouvernement israélien.
"Après qu'Abou Mazen a humilié Olmert, alors qu'il n'a même pas répondu à sa misérable proposition de création d'un Etat palestinien avec Jérusalem pour capitale et un retrait (israélien) sur les lignes de 1967, Olmert diffuse maintenant des mensonges contre le gouvernement élu d'Israël", a déclaré samedi soir le ministre des Sciences, Ofir Akounis, membre du Likoud, le parti de droite de M. Netanyahu. "Celui qui a refusé de reprendre les négociations, c'est Abou Mazen qui a abandonné les discussions en 2014 et ne les a jamais reprises", a ajouté ce ministre dans un communiqué.

Ehud Olmert a été libéré de prison en juillet 2017 grâce à une remise de peine, après un an et quatre mois passés en détention notamment pour des scandales de corruption lorsqu'il était maire de Jérusalem entre 1993 et 2003.


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PAUVRES PALESTINIENS MANIPULES DE TOUS COTES ET PAR TOUS ! ET EN CONFLITS INTESTINS...

Ici et ailleurs

Selon M. Olmert M. Abbas serait "la seule personne au sein du peuple palestinien capable de faire la paix"

C'est élogieux certes, mais très inquiétant, compte tenu de l'âge de M. Abbas.

Dernières infos

Les signatures du jour

Gaby NASR

Le billet de Gaby NASR

Crime de lèse-orange

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants