X

Économie

Saradar Bank : 18 employés licenciés appellent Salamé à intervenir

Travail
OLJ
14/09/2018

Le comité des employés licenciés par Saradar Bank a appelé hier le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, à intervenir auprès de la direction de la banque après l’échec de la médiation menée par le ministère du Travail, lors d’une conférence de presse tenue dans les locaux du syndicat des employés des banques.

Sur les 48 employés licenciés par Saradar Bank en 2018, 18 personnes contestent les conditions d’indemnisation proposées par l’établissement. « Ceux qui ont accepté ces conditions n’avaient pas d’autre choix, car leur situation matérielle ne leur permettait pas d’attendre avant de percevoir leurs indemnités », a affirmé Denise Sakr, membre du comité des employés licenciés. Les 18 employés licenciés souhaitent bénéficier des mêmes conditions d’indemnisation (plus avantageuses) que leurs anciens collègues, licenciés en 2016 et 2017, suite à la fusion entre la Banque de l’industrie et du travail (BIT) et la Near East Commercial Bank (NECB), ayant donné naissance à Saradar Bank SAL, en juin 2017. Ils accusent la direction de Saradar Bank d’avoir « sciemment retardé leur licenciement afin que celui-ci n’entre pas dans le cadre des accords conclus fin 2015 avec BIT et NECB, qui garantissaient les droits des employés licenciés suite à la fusion ».

Saradar Bank avait pour sa part expliqué, dans un communiqué adressé à L’Orient-Le Jour la semaine dernière, que ces nouveaux licenciements découlaient de sa stratégie, datant de début 2018 et visant à lancer une banque hybride (conventionnelle et numérique). Une stratégie qui a notamment nécessité une restructuration de ses ressources humaines. L’établissement invoque également le souci de traiter de manière égale l’ensemble des 48 employés licenciés en 2018 et de ne pas privilégier les 18 personnes ayant contesté les conditions d’indemnisation, en répondant favorablement à leur requête.

Le comité et le syndicat ont annoncé qu’ils organiseront plusieurs manifestations devant les différentes agences de la banque, sans communiquer de dates pour le moment.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué