X

À La Une

A Ghadir, le fleuve de la honte (vidéo)

Crise des déchets
OLJ
09/09/2018

Les images sont dignes d'un film catastrophe hollywoodien. Et pourtant, la scène a bien eu lieu aujourd'hui, au sud de Beyrouth, dans le quartier de Hay Selloum. Serpentant entre les habitations, un fleuve de déchets. L'eau n'est même plus visible tant la densité des déchets charriés est grande. Ce fleuve de déchets, le fleuve de Ghadir, serpente donc, dans un crissement sinistre de plastique, bruit des bouteilles et autres rebus qui s'écrasent les uns contre les autres.



Aujourd'hui, ces images ont largement circulé sur les réseaux sociaux. Leur authenticité nous a été confirmée par un militant écologiste de cette région. Pendant la saison sèche, rappelle cette source, les habitants du quartier ont l'habitude de jeter leurs déchets dans le lit du fleuve. Avec les premières pluies, qui ont eu lieu ce week-end, le fleuve devient fleuve de déchets. Un triste scénario qui au déjà eu lieu par le passé, et qui illustre, une énième fois, l'ampleur de la crise des déchets qui sévit au Liban. Une crise née de l'incompétence des autorités doublée d'une certaine incivilité.

Il faut savoir, enfin, que le fleuve de Ghadir se jette dans la mer Méditerranée...



Pour mémoire

Ghadir, un fleuve de détritus





À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

On n'a même pas pris le temps de les mettre dans des sacs pour faire homogène et classe !!!
Quelle honte!
What a shame!
Chou hal bahdalé!!!
Akh, akh ya baladna!!!

otayek rene

Qu'est-ce qui n'est pas honte dans ce pays? Les déchets, c'est une honte, l'électricité est une honte, l'eau est une honte, le réseau routier est une honte, le mépris de notre environnement est une honte, l'urbanisation est une honte, la chasse est une honte, la condition des travailleurs étrangers est une honte, l'aéroport est une honte...Faut-il continuer?

gaby sioufi

ca a l'air que c;est surtout des bouteilles en plastique qui y sont jetees.
voila une belle occasion a saisir pour les organisations intéressées par ce genre de dechets,
a moins que la municipalite concernee ne ne leur interdise ?

Agenor

Ce triste spectacle d'une rivière couverte par les ordures ménagères de toutes sortes en dit long sur l'état du pays et le mode de vie d'une partie de sa population.
C.A.

Jacqueline Abou Rajel

Quand on jete ses ordures dans les fleuves, c'est ça le résultat. Désoloant....

Irene Said

L'incivilité en tout, du Sud au Nord du Liban, est devenue la principale caractéristique du Libanais, du haut responsable ( lisez les twitters par lesquels ils s'invectivent à propos de tout...) au citoyen normal qui jette ses ordures dans les rivières...
nous sommes devenus le pays le plus sale dans cette région...merci les "responsables" !
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CELA DEMONTRE LE DEGRE DE SALETE ET DE M,ENFOUTISME DES CITOYENS AVANT CELUI DE NOS ABRUTIS !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué