Rechercher
Rechercher

Liban

Nouvel appui de Baabda à l’initiative russe pour le retour des réfugiés syriens

Le chef de l’État recevant hier le sénateur US Richard Black. Photo Dalati et Nohra

Le président de la République, Michel Aoun, a reçu hier au palais de Baabda le sénateur américain républicain de l’État de Virginie, Richard H. Black, avec lequel il a abordé les relations bilatérales, les développements locaux et régionaux, la politique américaine vis-à-vis du Moyen-Orient et le dossier des déplacés syriens. M. Aoun a souligné dans ce cadre la position du Liban, qui appelle à faciliter le retour des réfugiés dans des régions sûres de leur pays sans que ce retour ne soit lié à une solution politique particulière. Une grand partie des déplacés ont d’ailleurs exprimé cette volonté, a poursuivi le chef de l’État, mettant en exergue les répercussions au Liban de ce déplacement de population. L’initiative russe constitue une opportunité pour organiser ce retour, et la communauté internationale devrait collaborer pour faciliter cette dernière, a-t-il conclu. Le président Aoun a par ailleurs accordé audience à une délégation des lauréats des instituts techniques, devant laquelle il a souligné la nécessité d’assurer des offres d’emploi aux étudiants diplômés dans les différentes spécialisations techniques. « Cela est au sommet de nos priorités. Les secteurs productifs ne peuvent pas se développer, et le Liban ne peut pas être reconstruit si les jeunes ne sont pas productifs », a-t-il affirmé. Michel Aoun s’est en outre entretenu avec le ministre sortant de la Défense Yaacoub Sarraf et une délégation de l’Association justice et miséricorde (AJEM), présidée par le père Nagib Baaklini.

Le président de la République, Michel Aoun, a reçu hier au palais de Baabda le sénateur américain républicain de l’État de Virginie, Richard H. Black, avec lequel il a abordé les relations bilatérales, les développements locaux et régionaux, la politique américaine vis-à-vis du Moyen-Orient et le dossier des déplacés syriens. M. Aoun a souligné dans ce cadre la position du...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut