Moyen Orient et Monde

Paris pousse Téhéran à rouvrir des négociations

OLJ
31/08/2018

La France, l’un des plus ardents défenseurs de l’accord sur le nucléaire iranien, a haussé le ton hier et prévenu l’Iran qu’il « ne pourra pas échapper à des négociations » élargies au-delà des seuls engagements contenus dans le texte de 2015 dénoncé par les États-Unis. « L’Iran ne pourra pas échapper à des négociations sur trois autres grands sujets qui nous préoccupent » et qui concernent notamment le rôle du pays dans les questions de sécurité régionale, a estimé le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, à son arrivée pour une réunion des ministres européens des Affaires étrangères à Vienne. Le ministre français a dit vouloir adresser un « message » à Téhéran, alors que les Européens tentent de sauver l’accord conclu en 2015 visant à empêcher l’Iran de se doter de l’arme atomique. « Il faudra bien parler, il faut que les Iraniens en soient conscients », a insisté M. Le Drian qui a cité trois sujets de discussion : « L’avenir des engagements nucléaires de l’Iran au-delà de 2025 ; la question balistique (...) et le rôle que l’Iran joue pour stabiliser l’ensemble de la région. »


À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants