X

Sport

L’Ajax Amsterdam veut redevenir le « Bayern Munich des Pays-Bas »

Football / Éclairage
OLJ
10/08/2018 | 00h00

Le championnat de football des Pays-Bas, qui reprend aujourd’hui, annonce un nouveau duel entre les ténors que sont le PSV Eindhoven, champion en titre, et l’Ajax Amsterdam, qui s’est donné les moyens de redevenir l’ogre d’antan.
« Nous voulons redevenir le Bayern Munich des Pays-Bas », a affirmé le directeur sportif de l’Ajax, Marc Overmars. Alors que, ces dernières années, le club amstellodamois comptait surtout sur les pépites issues de son centre de formation pour tenter de conquérir le titre, cette fois, le club a dérogé à ce principe. « Les jeunes restent une priorité, mais pour briller, il faut aussi les encadrer par des éléments d’expérience », argumente Overmars.
Conséquence, le club aux 33 titres a effectué un mercato historique estimé à 45 millions d’euros. Il a d’abord fait revenir l’enfant de la maison, Daley Blind (28 ans), acquis pour 16 millions d’euros à Manchester United dans le but d’épauler le jeune talentueux Matthijs de Ligt, 18 ans et déjà capitaine, au centre de la défense. L’autre transfert marquant porte le nom de Dusan Tadic, déroutant milieu offensif serbe en provenance de Southampton. L’équipe, dirigée par Erik ten Hag, a fière allure avec l’ailier marocain Hakim Ziyech, ou les buteurs Kasper Dolberg et le vétéran Klaas-Jan Huntelaar.

Quatre ans sans titre
 « L’objectif est clairement de renouer avec le titre (le dernier remonte à 2014, une éternité pour l’Ajax) et d’atteindre la phase des poules de la Ligue des champions », a encore indiqué Marc Overmars. Pour cela, il faudra devancer le champion sortant, le PSV, dont la politique est désormais aux antipodes de celle du nouvel Ajax puisque le club d’Eindhoven a décidé de miser de plus en plus sur son centre de formation. Il y consacre 5 millions d’euros de son budget, estimé à 75 millions d’euros.
Et cette saison, la formation du sud des Pays-Bas repart presque d’une page blanche. Le PSV a perdu à la fois son entraîneur (Philipp Cocu, titré trois fois ces quatre dernières années, est parti à Fenerbahçe), son directeur technique et son responsable de la formation. L’effectif, lui, est resté quasiment inchangé. Le nouvel entraîneur se nomme Mark van Bommel. L’ancien joueur de Barcelone, du Bayern et du PSV a fait sa formation au sein du club ces cinq dernières années, gravissant les échelons du centre de formation jusqu’à mener les U19 au titre national la saison passée. Ruud van Nistelrooy, lui aussi ancien des Boeren, suit actuellement le même cursus. « Au PSV, nous formons nos joueurs, mais aussi nos entraîneurs », note fièrement le directeur général Toon Brands.

Benoît NOËL/AFP

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban et les spéculations sur l’avenir des relations syro-iraniennes

Un peu plus de Médéa AZOURI

« Nous sommes heureux et honorés de vous recevoir »

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué