Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Festival de Jounieh

Pour un « meilleur Liban »

Photo D.R.

Grandiose et à couper le souffle… Les mots viennent à manquer pour refléter au mieux l’impression suscitée par le gigantesque et traditionnel feu d’artifice organisé hier soir le long de la baie de Jounieh pour marquer, comme à l’accoutumée, le coup d’envoi du 8e Festival international de Jounieh. Le long des 7,5 kilomètres de la côte s’étendant de Kaslik jusqu’au secteur compris entre le Casino du Liban et Tabarja, le ciel de Jounieh a été illuminé de 22h30 à 22h35 d’un jeu de feux d’artifice qui a débuté par un immense « Better Lebanon » (« un meilleur Liban »).
Les feux d’artifice ont été tirés en simultané, durant toute la durée du spectacle, à partir de 31 spots de départ, dont chacun comportait 50 fusées, soit 1 550 tirs simultanés au total sur la période de 5 minutes. Ce jeu de lumière, contrôlé par un système de sécurité très performant, était synchronisé au moyen d’un mécanisme télécommandé, géré par une société britannique spécialisée, a indiqué à L’Orient-Le Jour le directeur de l’événement Fadi Fayad, qui précise que « l’objectif est de diffuser dans le monde la belle image du Liban ». Le spectacle a été précédé et suivi d’un concert animé par DJ Rodge.
L’initiative du Jounieh International Festival, présidé par Zeina Frem, épouse du député Neemat Frem, a insufflé une salutaire bouffée d’oxygène à toute la région de Jounieh-Maameltein, dont l’ensemble des restaurants et pubs ont affiché complet hier soir pour l’occasion, engendrant ainsi un chiffre d’affaires estimé par les organisateurs à non moins de 7 millions de dollars.

F. C.



Grandiose et à couper le souffle… Les mots viennent à manquer pour refléter au mieux l’impression suscitée par le gigantesque et traditionnel feu d’artifice organisé hier soir le long de la baie de Jounieh pour marquer, comme à l’accoutumée, le coup d’envoi du 8e Festival international de Jounieh. Le long des 7,5 kilomètres de la côte s’étendant de Kaslik jusqu’au secteur...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut