X

Liban

Élection des commissions aujourd’hui pour activer le Parlement

Hémicycle

Les FL doivent obtenir pour la première fois la présidence de la commission de l’Administration et de la Justice.

S. N. | OLJ
17/07/2018

En préparation de la séance de plein droit qui se tient aujourd’hui à l’hémicycle pour élire les présidents, rapporteurs et membres des seize commissions parlementaires, le bureau de la Chambre s’est réuni hier à Aïn el-Tiné sous la présidence du chef du législatif, Nabih Berry.

Étaient présents le vice-président de la Chambre, Élie Ferzli, les députés Marwan Hamadé, Michel Moussa, Samir Jisr et Hagop Pakradounian, ainsi que le secrétaire général du Parlement Adnan Daher. Le député Alain Aoun a été le seul à s’absenter, pour cause de voyage.  Lors d’un point de presse, M. Ferzli a fait état d’une réunion « positive où le consensus a prévalu ». « Nous nous sommes entendus sur 90 % des noms et le reste doit être tranché demain (aujourd’hui) avant la séance », a-t-il ajouté.

Selon une source du bureau de la Chambre, la séance devrait permettre « d’ajuster la répartition des responsabilités au sein des commissions à la lumière des résultats des législatives d’une part, et de respecter la répartition communautaire, de l’autre ».

C’est ainsi que la présidence de la commission de l’Administration et de la Justice – considérée comme l’une des plus actives – devrait être confiée pour la première fois au groupe parlementaire des Forces libanaises, en l’occurrence le député Georges Adwan, juriste de formation, devant succéder à l’ancien député indépendant Robert Ghanem. L’attribution de ce poste aux FL prend en compte l’avancée marquée par ce parti lors des législatives. Elle servirait dans ce cadre de « compensation » aux FL pour n’avoir pu obtenir la vice-présidence de la Chambre, selon une source parlementaire.

Le Courant patriotique libre (CPL) devrait conserver quant à lui la présidence de la commission des Finances, qui a un rôle majeur dans l’examen des lois. Le député Ibrahim Kanaan devrait y être reconduit, en même temps que le député Simon Abiramia devrait être élu une nouvelle fois à la présidence de la commission de la Jeunesse et des Sports.


(Lire aussi : Gouvernement : Hariri se veut rassurant, mais les blocages persistent)


Le problème des Travaux publics
La présidence de la commission des Travaux publics – autre commission majeure – aurait posé problème entre le courant du Futur et le Hezbollah (selon des informations de presse dont nous n’avons pu obtenir confirmation). Mais selon une source du bureau de la Chambre, la présidence de la commission irait finalement une nouvelle fois au bloc haririen. C’est ce qu’a confirmé hier à la chaîne MTV le président de la Chambre, qui avait reçu plus tôt en journée le chef du groupe parlementaire du Hezbollah, le député Mohammad Raad. Il n’était pas sûr néanmoins qui des deux élus du bloc du Futur, Assem Araji (sunnite) ou Nazih Najm (grec-orthodoxe), prendrait la relève de l’ancien député sunnite Mohammad Kabbani. Le choix se serait porté finalement sur M. Najm pour succéder à ce dernier, et M. Araji pour prendre le relais de l’ancien député Atef Majdalani à la tête de la commission de la Santé.
 
La convoitise des Ahbache
Dans le procès-verbal de sa réunion hebdomadaire, le bloc du Futur a inclus un point général relatif à l’élection des commissions en précisant avoir « passé en revue les missions devant être confiées aux membres du groupe au niveau du travail législatif et pris à cet égard les décisions adéquates ». Il est attendu en outre que le député Samir Jisr et la députée Bahia Hariri, tous deux réélus au sein de ce bloc, soient reconduits respectivement à la présidence de la commission de la Défense et celle de l’Éducation. Le bloc du CPL pourrait par ailleurs céder la présidence de la commission de la Femme et de l’Enfant – qu’occupait l’ancienne députée Gilberte Zouein – au bloc du Futur, en principe à l’une des nouvelles figures féminines au sein du Parlement, Dima Jamali.

Selon nos informations, ce poste est également convoité par le député « Ahbache » (parti sunnite conservateur prosyrien) Adnan Traboulsi, membre du « groupe des six » députés sunnites ouvertement opposés au courant du Futur. Il semble toutefois qu’aucune présidence ne leur serait accordée.


(Lire aussi : Gouvernement : en attendant Hariri, Berry s’invite dans la partie)


Kataëb vs CPL
Les Kataëb ont de fortes chances de reprendre la présidence de la commission des Technologies de l’information, en dépit de pressions du CPL en vue de l’obtenir. Les choses se joueraient entre Nadim Gemayel (Kataëb) et Nicolas Sehnaoui (CPL).

Réuni hier sous la présidence de Nabih Berry, le bloc Amal a prié les différents blocs parlementaires de « trouver des ententes » sur l’élection des commissions, de sorte à permettre au Parlement de travailler et « d’assumer ses responsabilités », selon le procès-verbal lu par le député Anouar el-Khalil.

Parmi les changements qui, d’entrée, ne posent aucun problème, on retient que le député Yassine Jaber devrait succéder à son ancien collègue du bloc Amal, Abdellatif Zein, à la tête de la commission des Affaires étrangères et des Émigrés. Le député Marwan Hamadé devrait quant à lui se voir confier la lourde tâche de présider la commission de l’Environnement, à la place de son collègue au sein de la Rencontre démocratique, le député Akram Chehayeb.

Notons enfin que l’élection des commissions fait suite généralement à la formation du gouvernement, puisqu’un député ne peut présider une commission s’il est nommé ministre. Jugeant toutefois que le Parlement ne peut attendre l’exécutif plus longtemps, le président de la Chambre a décidé de tenir la séance de plein droit – quitte à ce que ceux qui, parmi les présidents de commission, seront nommés ministres, démissionnent des commissions.



Lire aussi

Liban : Vers une redynamisation du Parlement face au blocage de l’exécutif

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

BONNE INITIATIVE SI IMPARTIALE ET SI JUSTE !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué