X

Économie

Création d’emplois au Liban : la BM débloque 400 millions de dollars

Investissements
OLJ
30/06/2018

Le groupe de la Banque mondiale (BM) a approuvé cette semaine un nouveau projet de 400 millions de dollars pour aider le Liban à créer de nouvelles opportunités d’emploi. Le projet Créer des opportunités économiques à l’appui du Programme national pour l’emploi au Liban devrait créer 52 000 emplois permanents et jusqu’à 12 000 emplois à court terme. « Le projet améliorera les opportunités économiques pour les groupes vulnérables, en particulier les jeunes hommes et femmes », a estimé la BM dans un communiqué.
Le projet comprend une subvention de 70 millions de dollars de la Facilité financière concessionnelle globale et un prêt concessionnel de 330 millions de dollars. La part non liée à la subvention est assortie d’un taux d’intérêt de 1,71 % et sera remboursable sur 22 ans, avec une période de grâce de six ans. Pour renforcer l’efficacité du projet et l’optimisation des ressources, le décaissement des fonds est directement lié à la réalisation d’un ensemble de résultats ciblés établis en consultation avec le gouvernement.
« Le Liban s’efforce de faire face à l’impact économique et social de la crise syrienne et de stimuler une croissance inclusive qui profite à tous. Cela ne peut être réalisé que par la création d’un environnement favorable au secteur privé pour croître, créer des emplois et investir dans le riche capital humain du Liban. C’est exactement ce que ce projet vise à faire », a déclaré Saroj Kumar Jha, directeur régional de la Banque mondiale pour le Machrek. Ce projet élargira les opportunités économiques, en particulier dans les régions défavorisées du pays. Il créera des emplois pour les citoyens libanais et des emplois temporaires pour les réfugiés syriens, conformément aux lois en vigueur qui réglementent leur présence au Liban.

Soutien aux PPP
« Le projet soutient la réforme du gouvernement pour créer un climat des affaires compétitif. Cela inclut le soutien au développement de partenariat public-privé (PPP) dans les secteurs-clés des infrastructures, où un financement et une expertise du secteur privé sont essentiels à la fourniture de services publics de meilleure qualité et plus durables », a indiqué Peter Mousley, directeur de programme au bureau régional de la Banque mondiale dans la région du Machrek et cochef du projet. « Une autre priorité du projet est de soutenir les initiatives gouvernementales visant à promouvoir la compétitivité des PME par la modernisation des services pertinents tels que les douanes – qui aideront les exportateurs – ; et le développement du secteur financier et de nouveaux produits qui amélioreront l’accès à la finance des PME et des entrepreneurs dans les start-up », a ajouté Peter Mousley. « D’autres initiatives comprennent le développement de la zone économique spéciale à Tripoli et l’expansion des services internet dans les zones rurales. Ceux-ci offriront de nouvelles opportunités de marché aux entreprises dans ces régions », a-t-il poursuivi.
La Banque mondiale a précisé que ce projet est aligné sur le document Vision pour la réforme et le développement, qui a été présenté par le gouvernement à la conférence économique pour le développement par les réformes et avec les entreprises (CEDRE), qui s’est tenue le 6 avril à Paris. Avec ce nouveau projet, les engagements de la Banque mondiale au Liban s’élèvent désormais à 2,3 milliards de dollars, comprenant des subventions, des financements concessionnels et des prêts.


Pour mémoire

Selon la Banque mondiale, les risques pour le Liban restent élevés

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ESPERONS QU,UNE BONNE PARTIE NE FINIRAIT PAS DANS LES POCHES DES CORROMPUS MAIS QUE TOUT LE MONTANT SERAIT INVESTI POUR GENERER DU TRAVAIL A LA MAIN-D,OEUVRE !

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’inquiétant ADN d’un ministre libanais

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué