Rechercher
Rechercher

Sport - Football / Mondial

Espagne-Russie et Uruguay-Portugal en 8es de finale

Le milieu espagnol Isco (à droite) et le défenseur marocain Nabil Dirar se disputant le ballon, hier soir, au stade de Kaliningrad. Patrick Hertzog/AFP

Hier soir, deux matches cruciaux pour la qualification en huitièmes de finale du Mondial se sont négociés en parallèle : Espagne-Maroc (2-2) et Iran-Portugal (1-1) pour le compte du groupe B. Cristiano Ronaldo peut regretter d’avoir raté son penalty (53e), magistralement sauvé par le gardien iranien Alireza Beiranvand. S’il avait placé sa marque, le Portugal aurait aisément pris la tête de la poule laissant la 2e place à l’Espagne. Mais avec ce nul de la Selecção, c’est la Roja, en dépit de son nul aussi, qui s’accorde la 1re place du groupe B.
En huitièmes de finale, ce sera donc l’Espagne qui affrontera la Russie, tandis que le Portugal, champion d’Europe en titre, défiera dans un choc l’Uruguay.
Dans l’après-midi, l’Uruguay avait douché la belle confiance de la Russie (3-0) pour lui prendre la 1re place du groupe A (trois victoires et neuf points). Le niveau montré par la Sbornaïa n’est pas suffisant pour espérer aller au-delà des huitièmes de finale. En revanche, la Celeste monte en puissance : Luis Suarez a encore marqué et Edinson Cavani a ouvert son compteur. Le joueur russe Denis Cheryshev a, lui, inscrit son 4e but du Mondial… dans ses propres filets !

Le calvaire de Salah
Dans le deuxième match du groupe A, sans mise et qui s’est joué en même temps, l’Arabie saoudite a pris le dessus sur l’Égypte (2-1). Côté Pharaons, bien plus que Mohammad Salah, le héros de cette rencontre était le gardien Essam el-Hadary : non content d’être devenu à 45 ans le joueur le plus âgé à disputer un match de Coupe du monde, il a fêté son record avec un penalty arrêté. Une blessure à gérer, un camp de base loin de tout à Grozny et l’encombrante présence du maître des lieux Ramzan Kadyrov, une élimination rapide et deux petits buts seulement : Mohammad Salah, vedette de Liverpool et de l’Égypte, aura ainsi passé un Mondial en forme de calvaire.
Au total, huit équipes (Russie, Uruguay, France, Croatie, Angleterre, Belgique, Espagne et Portugal) sont qualifiées pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, que ne disputeront donc pas l’Arabie saoudite, l’Égypte, le Maroc, le Pérou, le Costa Rica, le Panama, la Tunisie, la Pologne et l’Iran.
Sources : agences et rédaction

Les matches aujourd’hui

Groupe C : Danemark-France ; Australie-Pérou (17h00)
Groupe D : Nigeria-Argentine ; Islande-Croatie (21h00)

Les horaires sont en heure locale.

Hier soir, deux matches cruciaux pour la qualification en huitièmes de finale du Mondial se sont négociés en parallèle : Espagne-Maroc (2-2) et Iran-Portugal (1-1) pour le compte du groupe B. Cristiano Ronaldo peut regretter d’avoir raté son penalty (53e), magistralement sauvé par le gardien iranien Alireza Beiranvand. S’il avait placé sa marque, le Portugal aurait aisément pris...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut