X

La Dernière

À Parme, Marcel Nasr confectionne l’une des meilleures pizzas du monde

Papilles
26/04/2018

Il vient d’être classé parmi les dix premiers du championnat du monde de la pizza, qui s’est tenu il y a deux semaines à Parme, en Italie. 755 pizzaïolos de toutes les nationalités y ont participé, aux côtés de Marcel Nasr. Le jeune homme de 37 ans est également le premier Libanais à figurer dans la finale de ce championnat.

Et pourtant cet homme n’a ni four à pizza ni pétrin. « Tout le monde était bien entraîné alors que pour toute expérience, j’avais effectué deux stages en Haute-Savoie, chacun d’une durée de cinq jours avec le pizzaïolo Gregory Edel, devenu mon mentor et que je ne remercierai jamais assez. C’est lui qui m’a inscrit au concours, pensant que je pouvais gagner. J’ai quitté le Liban en emportant avec moi du thym et du sumac. Le défi était de préserver le vert des feuilles de thym fraîches… J’ai décidé de faire une pizza aux couleurs du Liban et de l’Italie, le rouge de la sauce tomate et du sumac, le blanc de la mozzarella et le vert du thym », dit-il, fournissant les détails de sa préparation.

Pourtant, le jeune homme s’est embarqué sans trop de conviction. « Je m’étais dit que je serai sans doute classé 754e sur les 755 participants », plaisante-t-il, ajoutant, un brin de fierté dans la voix : « J’ai été très surpris quand le jury a annoncé mon nom parmi les dix finalistes et je n’ai vraiment réalisé ce qui se passait que lorsque j’ai quitté le podium. » Belle victoire inédite pour un Libanais, et pourtant, le pizzaïolo n’est pas cuisinier professionnel. Un peu touche-à-tout, il est photographe de publicités, il possède un studio d’enregistrement et il est même rappeur. Il prévoit de sortir bientôt une nouvelle chanson, au Liban bien sûr, mais aussi en Côte d’Ivoire. Car Marcel Nasr a résidé 20 ans à Abidjan. Son père originaire de Tripoli et sa mère de Qab Élias sont issus de familles qui ont depuis longtemps vécu en Afrique. « Nous avons été obligés de quitter la Côte d’Ivoire à cause d’un coup d’État », explique-t-il, soulignant qu’il a eu du mal à s’adapter au début à la vie au Liban, et cela même s’il aime son pays d’origine.

La cuisine, il est tombé dedans par hasard. « Il y a sept ans, j’ai commencé à suivre des émissions de télévision, comme Meilleur pâtissier et Top Chef, et à essayer des recettes. J’ai d’abord été tenté par la pâtisserie. Il m’a fallu un temps fou pour pouvoir réussir des macarons, mais j’ai fini par le faire », confie-t-il. Le véritable déclic viendra en février 2017. C’est alors que, rêvant d’entamer une nouvelle carrière, il commence à prendre la cuisine plus au sérieux. « J’ai rencontré un chef spécialisé dans la préparation des plats de diners américains, comme les burgers, les chicken wings, les mozzarella sticks et autre. Durant six jours, il m’a donné des cours pour que je puisse maîtriser la préparation de ces plats, et j’ai réussi à le faire. » Quelques mois plus tard, Marcel Nasr décide de se lancer dans la confection de pizzas et choisit une formation en Haute-Savoie, et non en Italie, à cause de la langue.

Il a créé jusqu’à présent soixante garnitures de pizza. Son rêve est d’ouvrir une pizzeria où il sera lui-même derrière les fourneaux. Il a déjà le nom en tête. Et sa victoire au championnat du monde, il la dédie à sa femme et sa fille âgée de deux ans et demi. « J’aime manger depuis tout petit. Je ne dis jamais non à un bon plat. Des burgers, des pizzas… et des tripes à la mode du Liban. »



Dans la même rubrique

Élie Ghosn et le foul de son grand-père

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Stes David

Les "burgers, chicken wings, mozzarella sticks" c'est pour la cuisine ce que la musique militaire est pour la musique. Heureusement que la recette pizza avec thym et sumac a plu à la jury ... Sans doute les saveurs des ingredients du Liban et la qualité du thym et sumac "le vert des feuilles de thym fraîches" a impressioné (avec raison) la jury.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

BRAVO !

NAUFAL SORAYA

Bravo!!!!

Bery tus

Bravo Marcel .. et je peux dire que c'est vrai pour le RAP .. il adore ca et il est bon

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué