X

La Dernière

La barre toujours plus haut, les singing doctors méritent la scène d’un festival !

Quelqu’un m’a dit...
24/04/2018

Les cœurs battaient de joie
La prestance très inspirée des singing doctors a fait vibrer le Seaside Arena, lieu de l’ancien BIEL, où s’étaient pressées 970 personnes pour le dîner de gala de l’association Heartbeat. Tout le monde était au rendez-vous, y compris Nadia Aoun, épouse du chef de l’État, le ministre de la Santé, Ghassan Hasbani, Mouna Hraoui, Leila Solh Hamadé, vice-présidente de la Fondation al-Walid ben Talal, le député Atef Majdalani et son épouse Gladys, Raymond Audi, le père Salim Daccache, ainsi qu’un grand nombre de diplomates et de personnalités du monde politico-socio-économique. Tous mobilisés en faveur de l’association dont le thème cette année était « A Heartbeat story », ou l’histoire d’un couple qui a une fillette malade du cœur. La petite est opérée à l’Hôtel-Dieu de France et sauvée par Heartbeat. Elle grandit, devient une belle jeune femme et s’engage à son tour pour la cause de l’enfance malade du cœur.

Ce soir-là, c’était la fête. La vraie teuf, et personne n’a résisté (qui aurait pu ?) aux rythmes endiablés des musiciens, chanteurs et danseurs, composés comme on le sait de médecins, d’infirmiers et d’infirmières bénévoles et d’amis de Heartbeat, qui ont allumé la soirée comme des pros ! L’assemblée n’a donc pas hésité à se lever et danser autour des tables et dans les travées. C’était génial ! D’autant plus que tous les billets de tombola ont été vendus et toutes les œuvres et pièces mises aux enchères sous le marteau de Nada Boulos el-Assaad se sont envolées : une sculpture de Hussein Madi, une autre signée Nayla Romanos, des peintures offertes par Raouf Rifaï, Ghazi Bakr, Opéra Gallery et Tony Salamé, ainsi que des bijoux provenant de chez Sylvie Saliba.
C’était une soirée où seul comptait le plaisir de la fête… et de la générosité !
Le dîner de gala a été suivi le samedi 14 et le dimanche 15 avril de deux concerts qui ont rassemblé dans une hyperambiance 2 200 personnes chacun.
En résumé, l’événement qui a duré trois jours a rassemblé au total plus de 5 000 personnes.

Les trois notes de Mouna !
Ahmad Tabbara et Chucri Sader ne résistent pas à un micro ! Ils se sont approprié celui de la chanteuse Diana Homsy pour interpréter chacun ses chansons préférées, accompagnés au piano par Roy Atallah. Même Mouna Hraoui a fait une prestation parfaite sur la musique Tlat Dakat, applaudie chaleureusement par Gladys et le député Atef Majdalani, Marwan et Mona Iskandar, Mitsou et Laura Tabet, Robert Boulos, Clovis et Alma Maalouf, Amal Sader, Camille et Liliane Menassa. C’était au dîner donné par Rima et Ahmad Tabbara au restaurant Le Maillon qui a réuni un grand nombre de leurs amis, notamment, Mounir et Roula Douaidy, Roger et Joëlle Nasnas, Mimi Sader, Eddy et Mona Doumit, Joseph et Nicole Araïji, Marwan et Lina Kalo, Marianne Karagulla, Osman et Ghina Arakji, Viviane et le député Robert Ghanem, Jean-Marie et Dany Megarbané, Charles et May Eddé, Mickey et Salwa Tuéni.
ditavonbliss@hotmail.com

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué