X

Culture

Il Divo, Julien Clerc, James Arthur et Waël Kfoury à Jounieh cet été

Conférence de presse

Quatre spectacles du 16 au 29 juin pour le festival piloté par la municipalité de la ville.

OLJ
19/04/2018

Jounieh Summer Festival, en partenariat avec Synopsis Events, a présenté hier sa seconde édition qui se déroulera du 16 au 29 juin sur le campus de l’USEK (Université Saint-Esprit de Kaslik), lors d’une conférence de presse en présence du ministre du Tourisme Avédis Guidanian, du président de la Fédération des municipalités du Kesrouan-Ftouh et de la municipalité de Jounieh Juan Hobeiche, de Sami Bourji, responsable du comité tourisme à la municipalité de Jounieh, de Jad Khalil et Riad Fahd, directeurs de Synopsis Events, et du père Joseph Hobeika, président de l’USEK.

Le président du conseil municipal de Jounieh a annoncé d’emblée que le traditionnel feu d’artifice inaugural sera annulé pour des raisons écologiques et sécuritaires. Le budget sera utilisé pour des projets de développement, notamment d’agriculture hydroponique (verticale), dans la ville de Jounieh. « Des billets à prix réduits seront par ailleurs mis en vente à la municipalité de la ville à partir du 15 mai 2018 », a-t-il également souligné. 

Le ministre du Tourisme a par ailleurs insisté sur la nécessité d’inclure les habitants d’un village, d’une localité ou d’une ville dans les festivals qui se tiennent chez eux, et donc de leur accorder des prix spéciaux. « Lorsque le budget gouvernemental a été approuvé par le Parlement, il incluait les subventions aux festivals, a rappelé Guidanian. Ces derniers sont divisés en catégories. Les petits villages recevront 15 millions de livres libanaises. Les festivals de seconde catégorie (qui existent notamment depuis cinq ans et plus) recevront des aides pouvant arriver à 150 millions de livres libanaises. Pour les grands festivals (Baalbeck, Beiteddine, Byblos, Tyr, etc.), nous leur accorderons une somme pouvant aller jusqu’à 600 millions de livres libanaises. Il est vrai que les aides ont baissé cette année et que cette nouvelle fera sans doute des mécontents, mais j’espère que les responsables des festivals comprendront la nécessité de partager le budget avec des projets de développement ou autres qui contribueront aussi à garder le pays sur ses deux pieds. » Avédis Guidanian a conclu sur une note positive en promettant aux Libanais que leur pays « connaîtra cet été un essor touristique sans précédent ». 

Le programme du festival se présente comme suit : 


Samedi 16 juin, à 21h : Il Divo 
Il Divo, c’est la success story de quatre membres de nationalités et d’horizons différents, qui ont décidé de prouver au monde entier que la musique transcende les frontières et défie toutes les catégories. Urs Buhler, Sébastien Izambard, Carlos Marin et David Miller se sont rencontrés pour la première fois en 2003 par l’entremise de Simon Cowell. Ce quatuor vocal international est aujourd’hui l’un des groupes de musique classique qui vend le plus d’albums au monde. Après un premier passage au festival de Beiteddine en 2010, le club des quatre en smoking retourne au Liban dans le cadre d’une tournée mondiale qui marque la sortie de l’album Timeless. 


Vendredi 22 juin, à 21h : Julien Clerc 
Ce ne sera pas la première fois que Julien Clerc foule le sol libanais. Il était déjà venu en juillet 2012 à Byblos, en 1998 au Beirut Hall et en 1976, en touriste. Pour preuve une photo de lui qui figure en bonne place dans la collection murale d’un resto de Jbeil…
L’éternel séducteur qui vient de souffler ses 70 bougies et ses cinquante ans de vie sur scène promet un récital composé de ses plus grands succès – Cœur de rocker, Fais-moi une place, Femmes je vous aime –, entrecoupé de chansons de son large répertoire. 


Samedi 23 juin, à 21h : Waël Kfoury 
Le « roi de la romance » possède 16 albums à son actif, une multitude de concerts par-delà les frontières arabes, notamment en Europe, en Australie et en Amérique, ainsi que de nombreuses collaborations et prix. Il participe dernièrement à l’émission de télévision Arab Idol en tant que membre du jury. Après des études au Conservatoire national libanais et à l’Université Saint-Esprit de Kaslik, Waël Kfoury a débuté son parcours artistique à l’âge de 18 ans en participant à l’émission libanaise Studio el-Fann et en raflant la première place. Sa première chanson Bi njoom al-leil l’a propulsé en deux semaines au top des ventes et a lancé sa belle carrière musicale. Au fil des succès – Aal-Jamer (Sur les braises), Ana qalbi meshtaq (Mon cœur est en manque) ou plus récemment Al-gharam el-moustahil (L’amour impossible)–, Waël Kfoury s’est définitivement taillé une place au panthéon des crooners de la chanson arabe. 


Vendredi 29 juin, à 21h : James Arthur 
James Arthur a été propulsé au rang de star en un jour, ou plutôt une nuit, celle où il a remporté la 9e saison du télécrochet britannique The X Factor, le 9 décembre 2012. Son single Impossible est devenu un succès mondial, avec plus de 3 millions de ventes, squattant la première position des charts dans 50 pays et ayant récolté de multiples disques d’or et de platine. Disparu de la scène pour un moment, le chanteur britannique était réapparu en 2016 avec Back from the edge, après avoir conjuré ses démons, pour offrir de nouveaux succès évoluant toujours dans un style pop teinté de groove et de soul.


Lire aussi

Beiteddine 2018 : Ziad Rahbani donnera le « yalla ! »

Beirut Spring Festival : Une décennie d’arts et de mémoire au cœur de la ville

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sarkis Serge Tateossian

Le rayonnement du Liban par lart, la culture et le specracle. Le tout dans la joie et le bonheur.
Magnifique

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.