X

Liban

Allouche : Le 14 Mars « n’existe plus », mais le « rêve » persiste

Commémoration

« Chaque groupe politique qui faisait partie du mouvement est aujourd’hui prêt à tout pour un siège au Parlement » , estime l’ancien député de Tripoli.

14/03/2018

À la veille du treizième anniversaire de la révolution du Cèdre, l’ancien député Moustapha Allouche (courant du Futur) a estimé hier, dans une déclaration à L’Orient-Le Jour, que le 14 Mars « n’existe plus » en tant qu’entité politique. « Le 14 Mars n’existe plus en tant que formation politique et personne ne peut prétendre le représenter aujourd’hui, souligne M. Allouche. Les partis l’ont laissé tomber un à un lorsque la situation a commencé à se dégrader à partir de 2009. »

« Le grand problème du 14 Mars est qu’il a été créé par un événement d’une grande ampleur (l’assassinat du Premier ministre Rafic Hariri, le 14 février 2005). C’est donc le côté sentimental qui a prévalu le 14 mars 2005. Sur le plan pratique, ce côté sentimental ne pouvait qu’être soit développé, soit perdu. On peut cependant dire que le 14 Mars a résisté de 2005 à 2009, mais la contre-attaque du Hezbollah ainsi que la situation régionale l’ont ébranlé », ajoute-t-il.

M. Allouche dénonce en outre l’état de « désespoir » qui a touché les composantes du 14 Mars, les poussant à « démissionner ». « Les élites ont abdiqué et ont atteint une situation de désespoir. Certains se sont dirigés vers ce qu’on appelle la société civile, mais c’est une autre façon de démissionner, car ce qu’ils défendent aujourd’hui n’a rien à voir avec ce que défendait le 14 Mars », estime-t-il, avant d’ajouter : « Les martyrs tombés pour la cause du 14 Mars se demandent sans doute ce qui s’est passé et ils sont probablement eux-mêmes désespérés. »

« Le rêve du 14 Mars persiste »
 « Je pense que le système politique a eu raison du 14 Mars et de ses rêves, et la situation est aujourd’hui pire que l’État-ferme des débuts, déplore M. Allouche. Chaque groupe politique qui faisait partie du 14 Mars est aujourd’hui prêt à tout pour un siège au Parlement. »

Cependant, « le rêve du 14 Mars persiste chez les gens qui veulent un État qui aille au-delà des confessions », note M. Allouche. « Malheureusement, ces gens ne font pas partie du paysage politique. Il s’agit de Libanais qui rêvent d’un État laïc et non confessionnel », déclare l’ancien député de Tripoli à L’OLJ.

Questionné sur la possibilité de reformer les rangs du 14 Mars, M. Allouche estime que tout dépend de la situation en Syrie. « La situation au Liban dépend de ce qui va se passer en Syrie dans les semaines et les mois à venir. Au cas où il y a une solution politique en Syrie qui aille à l’encontre des intérêts du Hezbollah, nous pourrons à ce moment-là évoquer un nouveau 14 Mars, indique-t-il. En attendant, le confessionnalisme et le communautarisme sont en train de mener à la dégradation de la situation. Seule la disparition du Hezbollah pourrait redonner espoir aux gens. »


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

gaby sioufi

"" Je pense que le système politique a eu raison du 14 Mars et de ses rêves"" ? sans honte il faudra avouer QUE, ce sont les hommes non pas le systeme qui sont en faute. leur cupidite,leur avidite,leur reve du pouvoir, de la -des chaise(s), leur stupidite parfois .
inutile de revenir sur les details personne n'est plus dupe.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL NOUS DIT UN REVE SANS REVEUR ! CAD UN ESPRIT DANS L,AIR...

FAKHOURI

" Il n'y a que deux conduites avec la vie : ou on la rêve ou on l'accomplit. "

René Char

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Formation du gouvernement : tendance à l’optimisme...

Les matchs d’aujourd’hui

  • Brésil
    Costa Rica

    22/06

    15h00 (GMT+3)

  • Nigeria
    Islande

    22/06

    18h00 (GMT+3)

  • Serbie
    Suisse

    22/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué