X

Liban

Affaire MTV : Ghayd Chammas interdit d’accès à sa page Facebook pendant quelques heures

MTV-Vidéo
N. M. | OLJ
21/02/2018

L’interdiction par Facebook à Ghayd Chammas d’accéder à sa page, « El3ama » (el-aama), et le retrait d’une vidéo dans laquelle il critique le PDG de la chaîne MTV, Michel Murr, a suscité un tollé hier sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes et blogueurs dénonçant une atteinte à la liberté d’expression.

Dimanche soir, vers 23h30, Ghayd Chammas, connu pour ses vidéos satiriques dans lesquelles il tourne en dérision des vedettes du show-biz, a posté un enregistrement dirigé cette fois-ci contre la MTV. Le jeune homme critiquait, à sa manière, les propos tenus par le PDG de la chaîne, Michel Murr, qui, dans une interview dans le cadre du programme Hadis el-balad, a souligné en réponse à une question qu’il était normal que le spot publicitaire sur la chaîne soit le plus cher, puisque la MTV « s’adresse à une audience d’une certaine culture et d’un pouvoir d’achat dont les autres chaînes ne disposent pas ». La vidéo s’est vite propagée et en l’espace de vingt-quatre heures, elle a collecté 13 500 « j’aime », comme le précise Ghayd Chammas. La vidéo a également été visionnée 300 000 fois, partagée 3 000 fois et commentée 3 500 fois.

Lundi soir, le jeune homme a été surpris de constater que la vidéo a été enlevée par la direction de Facebook et qu’il lui était interdit d’accéder à la page. « C’est la MTV, un grand annonceur sur Facebook », qui a dénoncé la vidéo et fait en sorte de l’enlever « sous prétexte de la propriété intellectuelle, affirme-t-il à L’Orient-Le Jour. Or cela n’est pas applicable aux lois de Facebook qui permet un usage loyal d’un contenu protégé par la propriété intellectuelle. Dans le cas de ma vidéo, il s’agissait d’un segment que j’ai commenté ». Hier soir, il semblait néanmoins que le blocage de la page ait été levé.

Hier, le PDG de la MTV était injoignable, pour des raisons de voyage. En fin d’après-midi, la chaîne a publié sur son site un communiqué affirmant qu’elle « respectait la liberté d’expression de tout individu ». Elle explique que « les avertissements sont adressés à toute page qui publie des segments du contenu de la MTV ». « Ce contenu est la propriété de la MTV et nous partageons les droits électroniques de certains de nos programmes avec leurs producteurs, précise la chaîne. De ce fait, les informations et la matière de ces programmes (…) sont la propriété de la MTV et sont protégées par les lois sur la propriété intellectuelle. Il est interdit de les rediffuser parce que cela est une infraction à la loi. »

La MTV souligne en outre qu’elle ne cherche pas « à fermer les pages des activistes sur les réseaux sociaux ». « Nous respectons la liberté d’expression de tout individu, poursuit-elle. L’expérience a montré que malgré toutes les critiques qui nous ont été faites, nous n’avons jamais eu recours à ces moyens. En 2002, nous avons été forcés à fermer la chaîne parce que nous défendions la liberté d’opinion et d’expression. Nous ne sommes pas prêts à faire des compromissions sur la liberté. » Affirmant qu’elle est « ouverte à toutes les critiques », la MTV assure enfin qu’elle restera « un espace de liberté ».



Pour mémoire

#El3ama : quand le ridicule ne tue pas, au moins, il amuse...



À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

gaby sioufi

appel a 3 juristes experts afin de nous eclairer avant que de donner un avis . MAIS en attendant-un avis loin de la controverse essentiellement humaniste/juridique = qui se sent morveux se mouche je dirais a ceux qui se sont senti offenses !

NADER Rana

La loi libanaise en matiere de propriete intellectuelle permet la reproduction d'oeuvre a fin de critique...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué