X

À La Une

Les hôtels, cibles privilégiées des attentats depuis dix ans

Repère

Mali, Tunisie, Libye, Bombay...

OLJ/AFP
21/01/2018

Les grands hôtels fréquentés par des touristes ou des Occidentaux sont des cibles privilégiées des attentats depuis dix ans, comme vient le rappeler l'attaque par un commando taliban à Kaboul qui a fait au moins 18 morts dont 14 étrangers. 

Mogadiscio : plusieurs attaques shebab

En Somalie, les insurgés islamistes shebab ont mené ces trois dernières années une dizaine d'attaques contre des hôtels de Mogadiscio, avec véhicules piégés et commandos, qui ont fait plus d'une centaine de morts. Parmi les plus meurtrières, le double attentat contre un hôtel du centre de Mogadiscio a fait au moins 28 morts le 25 janvier 2017.

Kaboul: attentat taliban

Le 1er août 2016, les talibans mènent un attentat spectaculaire au camion piégé contre le Northgate, un hôtel pour étrangers à Kaboul, qui se termine après sept heures de siège par la mort d'un policier.

Côte d'Ivoire: commando jihadiste

Le 13 mars 2016, un commando jihadiste sème la terreur dans la station balnéaire de Grand-Bassam, à une vingtaine de kilomètres à l'est d'Abidjan, en tirant sur la plage et contre plusieurs hôtels fréquentés par les expatriés: 19 morts dont 11 Ivoiriens, quatre Français et une Allemande. L'attaque est revendiquée par el-Qaëda au Maghreb islamique (Aqmi).

Burkina: raid jihadiste

Le 15 janvier 2016, trente personnes, dont six Canadiens et cinq Européens, sont tuées lors d'un raid jihadiste contre l'hôtel de luxe le Splendid et le restaurant Cappuccino à Ouagadougou. L'assaut, donné par les forces burkinabè soutenues par des militaires français, dure une douzaine d'heures. L'attaque est revendiquée par Aqmi qui l'attribue au groupe jihadiste Al-Mourabitoune.   

Mali: attaque contre le Radisson Blu

Le 20 novembre 2015, l'hôtel Radisson Blu de Bamako est attaqué par des hommes armés qui y retiennent pendant neuf heures clients et employés. 14 étrangers et six Maliens sont tués en plus de deux assaillants. L'attentat est revendiqué par deux groupes jihadistes dont Al-Mourabitoune de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar.   

Tunisie: attaque à Sousse

Le 26 juin 2015, 38 touristes, dont 30 Britanniques, sont tués lorsqu'un étudiant tunisien ouvre le feu dans un hôtel près de Sousse, à 140 km au sud de Tunis. L'attentat est revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique. 

Libye: assaut à l'hôtel Corinthia

Le 27 janvier 2015, neuf personnes, dont deux Philippines, un Américain, un Français et un Sud-Coréen, sont tuées par un commando qui prend d'assaut l'hôtel Corinthia à Tripoli. L'attaque est revendiquée par la branche libyenne de l'EI.   

Bagdad: attentats suicides coordonnés

Le 25 janvier 2010, au moins 36 morts et plus de 70 blessés dans des attentats suicide coordonnés contre trois hôtels de Bagdad, le "Palestine", le "Babel" et "Hamra".   

Jakarta: double attentat 

Le 17 juillet 2009, neuf personnes trouvent la mort dans un double attentat suicide visant deux hôtels de luxe de Jakarta, le Ritz Carlton et le Marriott, situés dans le quartier des affaires et fréquentés notamment par des étrangers.   

Bombay: 166 morts

Entre le 26 et le 29 novembre 2008, 166 personnes sont tuées à Bombay dans des fusillades et explosions visant notamment des grands hôtels. Ces attentats sont revendiqués par un groupe islamiste se présentant comme les Moujahidine du Deccan.   

Islamabad: camion piégé

Le 20 septembre 2008, l'explosion d'un camion piégé chargé de 600 kg d'explosifs, conduit par un kamikaze, contre l'hôtel Marriott d'Islamabad au Pakistan fait 60 morts dont l'ambassadeur de République tchèque.   

Kaboul: attaque suicide

Le 4 janvier 2008, une attaque suicide contre l'hôtel de luxe Serena, en plein centre de Kaboul, fait sept morts, dont un Américain et un journaliste norvégien. L'attaque, revendiquée par les talibans, est perpétrée alors que le ministre norvégien des Affaires étrangères se trouvait à l'intérieur.  Le 20 mars 2014, un commando taliban attaque ce même hôtel, faisant 9 morts dont un journaliste de l'AFP et sa famille.


Pour mémoire

De 1 à 4, Washington classe le risque-pays pour ses voyageurs : le Liban à l'avant-dernier cran

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

#MaBadnaNsedBouzna

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué