X

Liban

Le Conseil de sécurité insiste sur la stabilité du Liban en accord avec la résolution 1559

Nations unies

Les Quinze ont appelé à une politique de « distanciation rigoureuse » de la part de Beyrouth.

OLJ
21/12/2017

Le Conseil de sécurité des Nations unies a une nouvelle fois exprimé son soutien au Liban, appelant à protéger le pays du Cèdre des crises du Moyen-Orient et invitant les pôles libanais à appliquer une « politique de distanciation rigoureuse ».
« Les membres du Conseil de sécurité saluent le retour du Premier ministre Saad Hariri au Liban et sa décision de poursuivre son mandat », peut-on lire dans un communiqué publié mardi par le bureau de la coordinatrice spéciale de l'ONU pour le Liban, Pernille Dahler Kardel. « Le communiqué du Conseil de sécurité reflète clairement le soutien international continu au Liban, à sa sécurité, sa stabilité, sa souveraineté, son intégrité territoriale et son indépendance politique. Nous continuerons à travailler avec les partenaires internationaux afin de préserver cela », a écrit hier Mme Dahler Kardel sur son compte Twitter.
En outre, le Conseil de sécurité « s'est félicité de la réunion à Paris, le 8 décembre, du Groupe international de soutien au Liban (GIS) (...) et a salué les efforts qui ont permis au Conseil des ministres de reprendre son travail le 5 décembre ». Une nouvelle conférence de soutien à l'économie libanaise se tiendra d'ailleurs dans les quatre premiers mois de 2018. Le gouvernement libanais planche notamment sur un ambitieux programme de modernisation de ses infrastructures pour lequel il a besoin d'investissements internationaux. Une réunion est également prévue en 2018 à Rome pour mobiliser des aides en faveur de l'armée libanaise, en formation et en matériel.
Les membres du Conseil de sécurité ont ensuite exprimé leur « fort soutien à la stabilité, la sécurité, l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance politique du Liban, en accord avec les résolutions 1701 (2006), 1680 (2006) et 1559 (2004) ainsi que les autres résolutions et déclarations du président du Conseil de sécurité en rapport avec le Liban ». Les Quinze ont également « rappelé l'importance de la mise en œuvre des engagements antérieurs, qui exigent qu'il n'y ait pas d'armes autres que celles de l'État libanais ». Ils ont appelé, dans ce sens, « toutes les parties libanaises à reprendre les discussions en vue d'un consensus sur une stratégie de défense nationale », rappelant que « l'armée libanaise est la seule forces armée légitime du Liban » en vertu de la Constitution libanaise et de l'accord de Taëf.
En outre, le Conseil de sécurité a appelé à « protéger le Liban des crises qui déstabilisent le Moyen-Orient ». Il a également appelé « tous les pôles libanais à appliquer une politique de distanciation rigoureuse par rapport aux conflits externes, comme cela est déjà stipulé dans des déclarations précédentes, en particulier la déclaration de Baabda de 2012  », considérant cela comme « une importante priorité ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ACQUIS À QUI

En très peu de mot, on dira en conformité avec les PRINCIPRES de la RÉSISTANCE.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C,EST SUR LES RAILS ! CA VA DEMARRER !

gaby sioufi

hmmm !
ET LA TRADUCTION ARABE DE CETTE RESOLUTION, ELLE DIT QUOI ?
que l'ONU respecte le Liban, le laisse faire ,ET LOUE LA SAGESSE DE SES DIRIGEANTS ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué