Économie

La Banque mondiale pourrait financer la ZES

Investissement
OLJ
07/12/2017

Le directeur régional de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient, Saroj Kumar Jha, a déclaré hier à l'issue d'un entretien avec le ministre des Finances Ali Hassan Khalil que l'institution financière devrait probablement participer au financement de la Zone économique spéciale (ZES).
« Notre portefeuille au Liban atteint environ 1,5 milliard de dollars, et nous sommes en train de préparer d'autres projets d'une valeur de 700 millions de dollars, a souligné Saroj Kumar Jha. Le conseil d'administration de la BM doit encore valider ces projets dans les cinq à six mois qui suivent, et ils concerneront principalement l'éducation, la santé et un soutien au développement de la ZES. »
La ZES est un espace de 550 000 m² situé dans la zone portuaire de Tripoli-Mina et dans lequel l'État prévoit de mettre en place des mesures d'incitation fiscale pour attirer les investisseurs, notamment étrangers. Elle a été instituée par une loi de 2008, mais les travaux devant permettre de rendre praticable cet espace en partie immergé ont été repoussés jusqu'en 2015, essentiellement pour des questions de financement. Les opérations de remblayage ont été achevées avec plusieurs mois de retard, tandis que l'autorité de la ZES est actuellement à la recherche de fonds supplémentaires pour financer les travaux d'infrastructure.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La réconciliation Frangié-Geagea : une dimension morale et une convergence d’intérêts

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

N’oubliez pas les femmes

Commentaire de Anthony SAMRANI

Il y a le feu dans la maison Saoud

Un peu plus de Médéa AZOURI

Dans ma bulle

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué