X

Sport

La « Beirut Football Academy » fait la loi chez les jeunes

Football – Championnat du Liban U15
Tony Hayek | OLJ
06/12/2017 | 00h00

Plus connue sous le diminutif de « BFA », la « Beirut Football Academy » a prouvé une fois de plus qu'elle incarne ce qui se fait de mieux au Liban en tant qu'école d'apprentissage de football pour les jeunes, en remportant, pour la deuxième fois en trois ans, le titre national dans la catégorie des moins de 15 ans (U15).
La « BFA » a terminé le championnat 2017 avec quatre points d'avance sur son dauphin au classement général final, Ansar, malgré sa défaite lors de l'ultime journée face à cette même équipe sur le score de trois buts à deux. Ayant sans doute la tête ailleurs, et déjà assurés du sacre indépendamment du résultat de la rencontre, les jeunes du BFA ont finalement plié face aux coups de boutoir de l'attaquant des Verts, Ali Ibrahim, auteur d'un véritable récital ce jour-là avec un hat-trick à la clé, alors que Marc Jadaa et Chris Issa inscrivaient les buts des nouveaux champions en titre.

Ces derniers, aussitôt le coup de sifflet final retenti, et la coupe remise par le membre du comité exécutif de la Fédération libanaise de football, Waël Chehayeb, au capitaine Marvin Azzi, laissaient éclater leur joie avec leurs parents, amis, ainsi que le nombreux public présent dans les travées du stade situé à Furn el-Chebback où s'est déroulée la rencontre.

 

Jumelage avec le PSG
Autre fait qui mérite d'être souligné, la BFA est présente sur le podium de ce championnat depuis cinq saisons d'affilée déjà, ce qui constitue un exploit en soi, vu le niveau relevé de cette compétition, à l'image des équipes participantes, dont la plupart sont également représentées en première division, tels, excusez du peu, Ansar, Ahed, Salam Zghorta ou même encore Nejmeh, sans compter Hoops, Tripoli et Ahly Sarba....

Après ce titre obtenu de haute lutte, la BFA, qui est dotée d'un centre d'entraînement ultramoderne avec des installations dernier cri et d'un système de sécurité fiable et sûr, ne compte pas s'arrêter là : l'académie a en effet encore de belles années devant elle, surtout après le jumelage effectué avec l'une des meilleures équipes d'Europe actuellement, le Paris Saint-Germain. Les leaders de la Ligue 1 ont démontré pour leur part qu'ils prennent cet accord très au sérieux en consacrant à tous les joueurs un équipement complet aux couleurs du PSG et, surtout, en déléguant à plein temps au Liban un de leurs meilleurs techniciens de la cellule de formation, avec pour mission précise d'observer, former et conseiller pendant une année complète les éducateurs du club. Le but recherché est d'inculquer aux footballeurs en herbe inscrits sur les tablettes de la BFA, outre les différents gestes techniques balle au pied comme les passes, les tirs, les dribbles, les centres, etc, le sens de la tactique, tels le placement sur le terrain, les appels de balle, la défense en ligne, l'utilisation du hors-jeu, le démarquage, bref toute une panoplie de jeu sans ballon permettant aux jeunes pousses d'acquérir l'intelligence du jeu, qui est devenue le bagage fondamental de tout sportif de haut niveau.

Enfin, ce qui frappe à la BFA, c'est la bonne humeur qui règne constamment sur les terrains, et les sourires qui ne quittent jamais les visages des jeunes footballeurs présents, ainsi que ceux des éducateurs chargés de leur formation et des entraînements.
Ou comment parfaire le travail dans la bonne humeur, élément indispensable pour attirer les passionnés du ballon rond de toutes les catégories d'âge, même à partir de 5 ans !
Ce n'est donc pas un hasard si la BFA a placé la barre très haut pour la concurrence, et se positionne désormais sur l'échiquier national comme étant incontestablement le plus grand vivier de jeunes footballeurs, dans lequel les clubs de l'élite viennent (parfois dès maintenant !) tenter de piocher les stars de demain.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Tempête dans la région, crise gouvernementale au Liban

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué