X

Sport

Quadruple Soulier d’or, Messi toujours plus grand

Football
OLJ
25/11/2017 | 00h00

Lionel Messi est comme le bon vin : lauréat à 30 ans de son quatrième Soulier d'or de meilleur buteur des championnats européens, l'attaquant argentin du FC Barcelone a assuré, hier, qu'il se bonifiait avec l'âge et avait encore « enrichi (son) jeu » ces derniers temps. À l'approche de la remise du Ballon d'or 2017, le 7 décembre, Messi a répondu par avance au sacre attendu de son rival Cristiano Ronaldo : si le Portugais est l'immense favori pour égaler l'Argentin avec un cinquième Ballon d'or, Leo a égalé hier CR7 avec un quatrième Soulier d'or. Beau symbole de la course-poursuite effrénée que se livrent ces deux stars avides de titres, d'honneurs et de trophées.
« J'ai toujours dit que je ne me considérais pas comme un attaquant », a déclaré Messi hier après-midi, à Barcelone, lors de la cérémonie de remise du Soulier d'or. « J'ai eu la chance d'accumuler les buts et d'obtenir des trophées individuels. Mais je crois que oui, j'ai progressé. Comme j'ai progressé hors des terrains, je l'ai fait aussi sur le terrain. Je me suis amélioré et j'ai enrichi mon jeu avec de nouvelles choses. Je prends de plus en plus de plaisir chaque jour qui passe », a-t-il ajouté, vêtu d'un costume noir et d'une cravate sombre à motifs.
Auteur de 37 buts, Messi a terminé « pichichi » (meilleur buteur) du championnat d'Espagne (LaLiga) en 2016-2017. Au classement du Soulier d'or, qui prévoit des coefficients en fonction du classement UEFA des différents championnats, « la Puce » a devancé l'attaquant néerlandais Bas Dost (Sporting Portugal, 34 buts) et le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund, 31 buts).

La grande inconnue
Leo Messi succède à son équipier et ami Luis Suárez, récompensé en 2016 et qui lui a remis le trophée hier. « À chaque match, il réussit des choses différentes, des choses nouvelles. Il suffit d'apprécier les images », s'est enthousiasmé l'avant-centre uruguayen. Ce à quoi Messi a répondu en rendant hommage à ses partenaires barcelonais. « Les prix individuels arrivent par le biais du collectif », a-t-il rappelé. « Sans eux, je n'aurais pas marqué les buts que j'ai marqués », a ajouté l'Argentin, en présence de plusieurs de ses équipiers et de son épouse Antonella Roccuzzo.
Au passage, la grande inconnue qui entoure actuellement Messi, à savoir la signature effective de sa prolongation de contrat avec le Barça, n'a pas été levée lors de la cérémonie d'hier. Le directeur du quotidien Marca, Juan Ignacio Gallardo, qui organisait la cérémonie au nom du consortium de médias sportifs ESM, a prévenu qu'aucune question ne serait posée sur ce sujet. « Il y aura le temps à l'avenir de parler de prolongation. Aujourd'hui, il convient de parler du Soulier d'or », a déclaré Juan Ignacio Gallardo.
Messi, dont le précédent contrat s'achevait en juin 2018, n'a toujours pas paraphé publiquement son nouveau bail jusqu'en 2021, officialisé en juillet dernier et signé par son père et agent. Cela a alimenté les inquiétudes parmi les supporteurs barcelonais, traumatisés par le départ inopiné de Neymar au Paris SG début août.
Source : AFP

Lire aussi à la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Émilie SUEUR

La double peine des Syriennes

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.