Rechercher
Rechercher

Liban - Liban-France

À la villa Copernic, une indépendance en musique

Le duo Youssef Zayed et Élie Maalouf.

La fête de l'Indépendance a été célébrée en musique à la villa Copernic où l'ambassadeur du Liban à Paris, Rami Adwan, et son épouse, Joanna Ellis, ont reçu mercredi le Tout-Paris politique et diplomatique, ainsi que de nombreux Libanais de l'Hexagone.
« L'indépendance est bien plus qu'un épisode ou qu'un acte que l'on célèbre », a déclaré M. Adwan à cette occasion. « L'indépendance est un sentiment de force et de puissance, né du rassemblement et de l'union », a-t-il ajouté. Évoquant les défis qu'affronte le Liban, à savoir à ses yeux l'exode massif des déplacés syriens et le terrorisme, M. Adwan a souligné que « face à la métastase terroriste, c'est » l'union de toutes les forces nationales qui a permis à l'armée de vaincre le groupe État islamique lors de l'offensive l'Aube des jurds, menée en août dans les hauteurs de Ras Baalbeck et de Qaa. « Nous resterons unis derrière l'armée jusqu'à la libération des esprits de l'emprise démoniaque de ce fléau », a-t-il affirmé.
Et M. Adwan de saluer la France, « ce pays qui nous accueille, cette République qui nous enrichit, cet État qui ne cesse de veiller à la préservation de l'indépendance du Liban ».
La fête avait débuté avec un duo bien libanais, Élie Maalouf au bouzouk et Youssef Zayed à la percussion, suivis de deux sopranos, Patricia Atallah et Caroline Solage. Un « flash création » du couturier Rabih Kayrouz a complété le spectacle.

La fête de l'Indépendance a été célébrée en musique à la villa Copernic où l'ambassadeur du Liban à Paris, Rami Adwan, et son épouse, Joanna Ellis, ont reçu mercredi le Tout-Paris politique et diplomatique, ainsi que de nombreux Libanais de l'Hexagone.« L'indépendance est bien plus qu'un épisode ou qu'un acte que l'on célèbre », a déclaré M. Adwan à cette occasion....
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut