Rechercher
Rechercher

Santé

Hasbani lance une campagne de dépistage du cancer du col de l’utérus

Ghassan Hasbani lors de la conférence de presse entouré à gauche du directeur général du ministère de la Santé, Walid Ammar, et de la présidente de l’ONG A stouh Beyrouth, Dalia Dagher. Photo Dalati et Nohra

Le ministre démissionnaire de la Santé, Ghassan Hasbani, a donné hier le coup d'envoi d'une campagne de dépistage du cancer du col de l'utérus, organisée en collaboration avec l'ONG A stouh Beyrouth (Sur les toits de Beyrouth).
Dans le cadre de cette campagne, le frottis, seul examen de dépistage d'un cancer du col de l'utérus, sera offert dans tous les centres de soins de santé primaire (208 centres) sur l'ensemble du territoire. L'ONG A stouh Beyrouth couvrira les frais de dix mille tests. La campagne, qui se poursuivra jusqu'au 20 janvier 2018, comportera aussi des conférences de sensibilisation dans les différentes régions.
La campagne est organisée en coopération avec le Fonds des Nations unies pour la population, la Clinique du Levant, la Société libanaise d'obstétrique et de gynécologie, ainsi que la Commission nationale de la femme.
Dans une conférence de presse tenue à cette occasion, M. Hasbani a insisté sur l'importance de la prévention, « seul moyen de lutter contre les maladies ». « Pour renforcer ce concept chez les citoyens et les prestataires des services, le ministère de la Santé œuvre à consolider son réseau national de centres de soins de santé primaire qui offrent un grand éventail de services médicaux », a-t-il ajouté.
Selon le Registre national du cancer, quelque 104 nouveaux cas de cancers du col de l'utérus ont été diagnostiqués en 2015. La prévalence au Liban est de 4,2 cas pour 100 000 femmes, la majorité des cas étant diagnostiqués chez les femmes âgées entre 35 et 55 ans.


Le ministre démissionnaire de la Santé, Ghassan Hasbani, a donné hier le coup d'envoi d'une campagne de dépistage du cancer du col de l'utérus, organisée en collaboration avec l'ONG A stouh Beyrouth (Sur les toits de Beyrouth).
Dans le cadre de cette campagne, le frottis, seul examen de dépistage d'un cancer du col de l'utérus, sera offert dans tous les centres de soins de santé...

commentaires (1)

Hasbani lance une campagne de dépistage du cancer du col de l’utérus Dans une conférence de presse tenue à cette occasion, M. Hasbani a insisté sur l'importance de la prévention, « seul moyen de lutter contre les maladies » A L'ERE DU CAPITALISME GLOBALISÉ ,OU LE PROFIT RÈGNE EN MAÎTRE ABSOLU LES "TESTS"" A RÉPÉTITION FONT PARTIE INTÉGRANTE DES PROFITS FARAMINEUX QUE FONT LES GANGSTERS DE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE CONNUS SOUS LE NOM DE LA MAFFIA DES PHARMSTERS A QUOI SERVENT LES TESTS SI LA PATHOLOGIE EST NON CURABLE SAUF A ARRACHER L'UTÉRUS A CE TRAIN ET PAR MESURE DE PRÉCAUTION ET DE "PRÉVENTION" CE TERME DIABOLIQUE INVENTÉ PAR LA RECHERCHE BIOMÉDICALE MARCHANDE GUIDÉE PAR LE PROFIT TOUS AZIMUTS IL SUFFIRAIT D'ARRACHER SYSTÉMATIQUEMENT LES SEINS ET LES UTÉRUS DES FEMMES AU DESSUS D'UN CERTAIN AGE OU BIEN DE VENDRE DES VACCINS DITS "PREVENTIFS" COMME LE GARDASIL DONT LES EFFETS SECONDAIRES SONT PIRES QUE LES BIENFAITS AU LIEU DES GASPILLER DES MILLIARDS EN ENVOYANT DES ROBOTS SUR MARS OU EN PROPOSANT DES TESTS, PISTAGES ET AUTRE VACCINS "PRÉVENTIFS" L'OPINION PUBLIQUE INTERNATIONALE DEVRAIT POUSSER SES DIRIGEANTS CORROMPUS A INVESTIR TOUJOURS PLUS DANS LA RECHERCHE BIOMÉDICALE ET L'INGÉNIERIE GÉNÉTIQUE POUR DES TRAITEMENTS CURATIFS OU THERAPEUTIQUES AU DELA DU STUPIDE ET CRIMINEL MYTHE DE LA "PREVENTION"

Henrik Yowakim

12 h 05, le 21 novembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Hasbani lance une campagne de dépistage du cancer du col de l’utérus Dans une conférence de presse tenue à cette occasion, M. Hasbani a insisté sur l'importance de la prévention, « seul moyen de lutter contre les maladies » A L'ERE DU CAPITALISME GLOBALISÉ ,OU LE PROFIT RÈGNE EN MAÎTRE ABSOLU LES "TESTS"" A RÉPÉTITION FONT PARTIE INTÉGRANTE DES PROFITS FARAMINEUX QUE FONT LES GANGSTERS DE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE CONNUS SOUS LE NOM DE LA MAFFIA DES PHARMSTERS A QUOI SERVENT LES TESTS SI LA PATHOLOGIE EST NON CURABLE SAUF A ARRACHER L'UTÉRUS A CE TRAIN ET PAR MESURE DE PRÉCAUTION ET DE "PRÉVENTION" CE TERME DIABOLIQUE INVENTÉ PAR LA RECHERCHE BIOMÉDICALE MARCHANDE GUIDÉE PAR LE PROFIT TOUS AZIMUTS IL SUFFIRAIT D'ARRACHER SYSTÉMATIQUEMENT LES SEINS ET LES UTÉRUS DES FEMMES AU DESSUS D'UN CERTAIN AGE OU BIEN DE VENDRE DES VACCINS DITS "PREVENTIFS" COMME LE GARDASIL DONT LES EFFETS SECONDAIRES SONT PIRES QUE LES BIENFAITS AU LIEU DES GASPILLER DES MILLIARDS EN ENVOYANT DES ROBOTS SUR MARS OU EN PROPOSANT DES TESTS, PISTAGES ET AUTRE VACCINS "PRÉVENTIFS" L'OPINION PUBLIQUE INTERNATIONALE DEVRAIT POUSSER SES DIRIGEANTS CORROMPUS A INVESTIR TOUJOURS PLUS DANS LA RECHERCHE BIOMÉDICALE ET L'INGÉNIERIE GÉNÉTIQUE POUR DES TRAITEMENTS CURATIFS OU THERAPEUTIQUES AU DELA DU STUPIDE ET CRIMINEL MYTHE DE LA "PREVENTION"

    Henrik Yowakim

    12 h 05, le 21 novembre 2017