Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Quelqu’un m’a dit

Les empreintes de Hala, Paule, Souraya et Arwad sur l’île du Bonheur, l’île de Saadiyat

Paule Mourani et la Première dame de France Brigitte Macron au Louvre Abou Dhabi. Photo DR

Les chevalières d'Abou Dhabi
On peut être fier des Libanaises qui ont contribué à la réussite d'un projet aussi prestigieux que celui du musée du Louvre d'Abou Dhabi. Outre la partenaire du célèbre architecte Jean Nouvel, la grande Hala Wardé, qui a piloté de bout en bout ce chantier gigantesque sorti des sables, deux autres compatriotes ont marqué les lieux de leur empreinte : Paule Mourani Awada, responsable de la politique éducative et du musée des enfants, et Souraya Noujaim, curatrice en charge des arts de l'islam. Toutes les deux font partie de l'Agence France-Muséums, dont la mission prioritaire était de mener à bien ce projet d'une ampleur inédite, conçu pour incarner sa vocation universelle unique dans le monde arabe. Le travail exceptionnel de l'équipe a été récompensé par la ministre française de la Culture Françoise Nyssen, qui a promu tout le groupe, et donc Paule et Souraya, au grade de chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres. La cérémonie de la remise des décorations s'est déroulée, en marge de l'inauguration du musée, à l'université émirenne de la Sorbonne, en présence du président-directeur du Louvre et président du conseil scientifique de l'Agence France-Muséums, Jean-Luc Martinez, et d'autres personnalités.

Et ce n'est pas tout. C'est également une Libanaise qui a concocté l'affiche des festivités inaugurales. Un programme de spectacles dont l'esprit d'ouverture au monde prolonge celui qui est inscrit dans l'identité même du Louvre. Concerts et spectacles ont été programmés et supervisés artistiquement par Arwad Esber, la fille du célèbre poète Adonis. Née à Beyrouth, installée à Paris depuis 1986, Arwad a dirigé la Maison des cultures du monde, centre français du patrimoine culturel immatériel qui a pour but de favoriser les échanges et les dialogues entre les formes d'expression et les identités culturelles des peuples du monde. Avec le chanteur et guitariste français Matthieu Chedid, dit « M », le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf, la Malienne Fatoumata Diawara, Totó la Momposina, chanteuse et danseuse pratiquant les musiques et danses traditionnelles de la région caraïbe de Colombie, la parade des lions et dragons chinois et autres spectacles, Arwad a offert au public l'occasion de faire le tour du globe sans quitter les Émirats !

 

L'anniversaire d'un milliardaire
On aurait pu lui offrir Bang & Olufsen, un sous-marin ou même un déjeuner glam avec Scarlett Johanson. Rien n'aurait été trop beau pour faire plaisir à Sabih al-Masri, l'homme le plus riche de la Palestine. Mais pour ses 80 ans, ses enfants Sirine et Khaled ont réuni autour de lui ses amis, le temps d'un week-end à Aqaba, où ils ont mis les petits plats dans les grands. Pour l'occasion, ils ont affrété un avion de la MEA pour transporter de Beyrouth les anciennes Premières dames Mona Hraoui et Nayla Moawad, Marwan et Mona Iskandar, Fouad el-Khazen, Samir et Laura Lahoud, Makram Zakkour, Marie-Louise Ezzeddine, Roland et Dima Hraoui, Yasser et Nevine Idilbi, Fayçal et Noha Hojailan, Rola Bohsali, Oumaya Laouzi, Wehbé Tamari, Rami et Malak el-Nimr et leur fille Nour el-Nimr, Mazen et Rana Kobrosli, Anthony et Randa Baladi et d'autres, comme Ricardo et Youmna Karam qui se sont joints à eux le lendemain.
La liste d'invités comprenait des noms prestigieux parmi lesquels la princesse Ghida ben Talal, l'ancien Premier ministre jordanien Zaïd Rifaï, Nawzat Zeid Ben Chaker, Munib al-Masri, Khaled Osseimi, Ramzi Dalloul, Taher al-Masri, Ali Gahdour, Fadi et Roula Ghandour. Au total, 300 convives étaient au rendez-vous pour un week-end sur le littoral de Aqaba.

Brunch, déjeuners et soirées élégantes, animées vaillamment par des troupes folkloriques et chanteurs d'opéra, se sont succédé au cœur du complexe balnéaire Ayla, que possède le richissime homme d'affaires, président d'Arab Supply and Trading Corporation (Astra industries), président de Zara Investment Holding (qu'il a fondé avec Khalil Talhouni) et qui, en Jordanie, est l'un des plus grands groupes d'investissement dans le secteur du tourisme, possédant 30 % du total des chambres d'hôtel 5 étoiles et 26 % de la main-d'œuvre. Situé sur le littoral de Aqaba, Ayla est un royaume qui s'étend sur 17 kilomètres de front de mer offrant de superbes plages de sable blanc, une série de lagunes artificielles, d'hôtels au bord de l'eau et de clubs de plage, de parcs publics, ainsi que le premier parcours de golf de 18 trous de Jordanie.

 

Tony pétille d'idées
Après la New York Bridal Week, la Mariée automne 2018 de Tony Ward a été dévoilée au siège de sa maison de couture à Beyrouth, devant un grand nombre d'invités, dont Hilda Khalifé, Mandy Merheb, Maria Nadim, Armando Codispoti, le quatuor Mia, Karen, Tracy et Maria Boustany, Zeina et Carine Doumit, Élie Berchan, Sima Ghandour, Christina Khater, Elsa Osta, et beaucoup d'autres.

Au cœur d'une impressionnante décoration de feuillages imaginée par The Flowerist, les convives ont pu admirer ses volumes spectaculaires, ses précieuses étoffes et ses broderies aux détails minutieux, avant de déguster les canapés au foie gras et autres délices préparés par Fleur de Lys, alias Michel Ferneini, qui a fait sauter les bouchons Veuve Clicquot, recréant l'ambiance réjouissante et festive d'un mariage. C'était si jouissif que certaines dames n'ont pas hésité à se jeter dans une piscine remplie de boules blanches pour de pétillantes photos.

Pour toutes les futures mariées souhaitant visiter cette exposition, des journées portes ouvertes sont organisées dans la boutique jusqu'au samedi 25 novembre. Sur rendez-vous, les futures mariées seront accueillies par une personal shopper qui leur apportera ses services de conseil en image personnalisés.

[email protected]


Les chevalières d'Abou DhabiOn peut être fier des Libanaises qui ont contribué à la réussite d'un projet aussi prestigieux que celui du musée du Louvre d'Abou Dhabi. Outre la partenaire du célèbre architecte Jean Nouvel, la grande Hala Wardé, qui a piloté de bout en bout ce chantier gigantesque sorti des sables, deux autres compatriotes ont marqué les lieux de leur empreinte : Paule...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut