X

Santé

Consommer régulièrement des fruits à coque réduirait le risque cardio-vasculaire

Étude

Une recherche suggère que les personnes qui consomment une portion de 28 grammes, au moins cinq fois par semaine, baissent leur risque de 14 %.

OLJ
18/11/2017

Des personnes consommant régulièrement une variété de fruits à coque comme des noix paraissent avoir moins de risque de maladies cardio-vasculaires comparativement à celles en mangeant rarement ou jamais, selon une étude publiée dans la revue de l'American College of Cardiology. Selon l'étude, même des cacahuètes, qui sont des arachides, procurent des bienfaits pour les artères et le cœur.
Les chercheurs ont examiné les dossiers médicaux, le mode de vie et les habitudes alimentaires de plus de 210 000 employés de services de santé. Pendant une période de suivi de plus de vingt ans, 14 136 de ces personnes ont développé une pathologie cardio-vasculaire, dont 8 390 une maladie coronaire et 5 910 un accident vasculaire cérébral (AVC). Comparativement aux participants de l'étude mangeant rarement ou jamais des fruits à coque, ceux qui en consommaient une portion de 28 grammes au moins cinq fois par semaine couraient 14 % moins de risque de pathologie cardio-vasculaire et avaient 20 % moins de chance de développer une maladie coronaire, conclut l'étude.
« Consommer une variété de fruits à écale au moins quelquefois par semaine est bon pour la prévention de maladies cardio-vasculaires », souligne Shilpa Bhupathiraju, une nutritionniste à la faculté de santé publique de l'Université Harvard aux Massachusetts, aux États-Unis, principale auteure. Toutefois, met-elle en garde, il ne faut pas en manger trop, car ils sont riches en calories. La chercheuse déconseille aussi les fruits à coque salés. La consommation régulière de ces aliments est liée à une réduction des maladies cardiaques, du diabète et de l'hypertension artérielle, rappellent les auteurs.
Rappelons que la plupart des études précédentes se sont concentrées sur la quantité ou la fréquence de consommation de ces aliments plutôt que sur l'identification des types de fruits pour déterminer ceux qui confèrent le plus de bienfaits. Cette dernière étude s'est penchée sur les différentes catégories de fruits à écale. Elle suggère que les personnes consommant des noix au moins une fois par semaine réduisent de 19 % leur risque cardio-vasculaire et de 21 % celui de développer une maladie coronaire comparativement à ceux qui n'en mangent jamais. La consommation de deux portions de cacahuètes par semaine est liée à une baisse de 13 % du risque de maladie cardio-vasculaire et de 15 % de pathologie coronaire. Deux portions ou plus hebdomadaire de fruits à coque comme des amandes, des pistaches et des noix de cajou paraissent réduire de 15 % le risque de pathologie cardio-vasculaires et de 23 % les chances de maladie des artères coronaires.
L'étude n'a constaté aucun lien entre la consommation d'un ensemble de fruits à coque et le risque d'accident vasculaire cérébral, mais ce risque est réduit chez les personnes mangeant de grandes quantités de cacahuètes et de noix.
Source : AFP

À la une

Retour à la page "Santé"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants