La Dernière

Les Crocs montent sur les podiums

31/10/2017

Trois cents millions de paires vendues en 15 ans, et c'est pourtant l'objet chaussant le plus hideux jamais identifié dans la galaxie mode. Les Crocs, sabots préférés des chefs cuisiniers et de la sphère médicale, sont nés dans un laboratoire québécois, d'une mousse à base d'éthylène acétate de vinyle, la croslite, inventée par un couple de chimistes, Marie-Claude de Billy et Andrew Reddyhoff. Cette matière lavable, flottante et à laquelle un peu de chaleur permet de prendre toutes les formes, additionnée d'un produit antibactérien, se transforme une première fois en chaussure de navigation. Sur le pont d'un bateau, elle s'avère idéale, antidérapante, s'adaptant à la forme des pieds et ne laissant aucune trace. Dès 2003, elle séduit le monde entier et se fait adopter par toutes les célébrités, à commencer par Georges W. Bush. Sa forme grossière s'offre des fantaisies, avec l'édition de petits clips que les enfants adorent enfoncer dans les trous de la partie supérieure du sabot, le personnalisant à l'infini.

Avec tout ça, le monstre n'avait pas encore dit son dernier mot. On vient de le retrouver, transformé en objet de désir, sur les défilés printemps-été 2018, notamment chez Christopher Kane qui s'enorgueillit pour la deuxième saison consécutive d'une collaboration intensive avec la marque, moulant le sabot dans une pâte marbrée ou l'incrustant de cristaux et autres escarboucles. Demna Gvasalia fait aussi bien, sinon pire, chez Balenciaga, en montant le sabot sur plate-forme et en le décorant de collectors pop en forme de magnets de frigo. Ça classe ou ça casse. Les paris sont ouverts.

 

Dans la même rubrique 

Pour celles qui rêvaient de talons amovibles

Retour sur la semaine de la mode parisienne

Pois et perles

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des législatives internes et des enjeux externes

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Douze à l’heure

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.