Liban

Une centaine de plongeurs nettoient le littoral nord

Environnement

Une tonne de déchets a été ramassée en deux jours au large de la côte libanaise et sera bientôt recyclée.

16/10/2017

Du fer, des pneus, du plastique, des seringues, des couches, des bouteilles en plastique, des boîtes de conserve, des chaises, voire une paire de lunettes. Tel est le bref aperçu de ce qu'une centaine de plongeurs bénévoles ont repêché ce week-end au large de la côte libanaise, dans le cadre d'une opération de nettoyage première du genre.

Cent dix-sept plongeurs du Liban, des États-Unis et du Venezuela se sont retrouvés sur la côte nord du pays, à Tabarja (St Paul et Palapas), à Bouar, Chekka, Batroun, Kfarabida, Enfé et Jbeil samedi et dimanche derniers. Ils ont répondu présents à l'appel de l'association Live Love Lebanon, qui a elle-même entrepris de mettre à exécution un projet lancé par une Libanaise de la diaspora. Maya Saad, jeune femme d'origine libanaise habitant Los Angeles, avait soumis à Live Love Lebanon un projet de nettoyage de la côte libanaise par des plongeurs du monde entier.

Chose dite, chose faite. L'association a réussi en deux semaines à rassembler une centaine de plongeurs bénévoles. « Au départ, nous pensions nettoyer deux plages, puis nous avons été contactés par des plongeurs qui souhaitaient participer à l'opération, baptisée Live Love Volunteer, ce qui nous a permis de nettoyer huit plages en tout », indique Édouard Bitar, cofondateur avec Youmna Chamcham de Live Love Lebanon.

« Les membres de la diaspora libanaise ainsi que beaucoup d'étrangers ont fait des donations ou acheté les bracelets que nous vendons afin que nous puissions financer l'opération. Nous avons même été contactés par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) qui nous a soutenus à travers son ambassadeur de bonne volonté Ghaleb Farha. Plusieurs personnes ont mis leurs bateaux à disposition des plongeurs », souligne M. Bitar.

Quant à la situation du fond maritime, il n'est de secret pour personne qu'elle est dans un état alarmant... « En 50 minutes, 8 plongeurs ont rempli 15 sacs en plastique et ramassé 4 pneus, confie un des volontaires à L'Orient-Le Jour. Les déchets ramassés vont être remis à l'association Cedar Environmental pour être recyclés. Les plongeurs disent qu'il y a tellement de déchets dans la mer qu'il faut une énorme mobilisation pour arriver à nettoyer le littoral, ainsi qu'un effort gouvernemental et international pour sensibiliser face à ce problème. »

Appel à projets

Live Love Lebanon a déjà organisé un premier événement de volontariat en septembre, avec le nettoyage par 170 bénévoles de la rivière de Kfarhelda. « À Kfarhelda, nous avons rempli deux grands camions en 5 heures avec 3 500 sacs poubelles, ce qui équivaut à deux décennies de déchets déversés dans la rivière », indique un volontaire à L'OLJ.

« Le Liban est beau et nous voulons le préserver. Nous lançons donc un appel aux personnes qui ont des projets environnementaux, sociaux ou culturels. Elles peuvent nous les soumettre sur notre site web, déclare Édouard Bitar. Notre but est de promouvoir un changement positif dans le pays et nous avons déjà un millier de personnes qui nous ont signalé leur volonté de faire du bénévolat. Notre prochain projet consiste à mettre en place à Beyrouth un système de collecte à domicile des déchets triés, pour envoi dans des usines de recyclage. »

 

Pour mémoire

Après Batroun et avant Byblos, #Balaplastic à Raouché...

Elles ont nettoyé une plage en une heure et demie !

En Algérie, les éboueurs de la mer au chevet des plages

Lire aussi à la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Gros Gnon

Et pendant ce temps, à Bourj Hammoud...

Irene Said

Merci, vous êtes formidables !
Il nous faudrait aussi des volontaires pour expliquer:
1) dans les écoles
2) dans des salles municipales et dans chaque quartier
3) dans des programmes à la télévision

l'importance de la propreté de la mer ainsi que de notre environnement de tous les jours

Trop de Libanais ont l'habitude de jeter leurs déchets là où ils se trouvent, de leur voiture ou dans la rue: Kleenex, bouteilles d'eau vides, papiers de chocolats etc. !
Ils sont très propres chez eux...mais dès qu'ils ont franchi le seuil de leur porte, ils ne se sentent malheureusement plus concernés par la propreté environnementale !

Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UNE INITIATIVE DIGNE DE CONSIDERATION ! LA MER ETANT DEVENUE LA POUBELLE MAJEURE DU PAYS...

C.K

Thumbs up! Merci à ceux qui nettoient la saleté matérielle et morale de certains libanais.

Riga Pavla

Pour une fois que ça fait plaisir de lire un article qui redonne de l'espoir
Bravo!!!!!!!!!!!

NAUFAL SORAYA

Bravo!!! Si on pouvait éviter d'avoir à nettoyer, ce serait encore mieux... Ce serait l'effort d'un pays entier...

N. Noon

Bravo et merci pour votre travail. L'environnement a besoin de personnes comme vous.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.